Faire les choses différemment

«Force est de constater que l'ex-conseiller municipal de...

Agrandir

«Force est de constater que l'ex-conseiller municipal de Granby, Pierre Breton, a appliqué le principe du «Pourquoi pas?» en renonçant à son allocation de départ et également à son allocation de transition...»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Monsieur Pierre Breton, le nouveau député de Shefford, est à l'image de son chef, le premier ministre désigné du Canada, Monsieur Justin Trudeau. En effet, les deux hommes politiques et pères de famille ont en commun de penser et de faire les choses différemment pour les prochaines années.

Je me souviens d'un colloque le 16 octobre 2006, dont le thème était: «Points de vue de l'humanisation des soins». Un des conférenciers nous a dit ceci: «Il y a ceux qui voient les choses telles qu'elles sont et se demandent pourquoi... Il y a ceux qui imaginent les choses telles qu'elles pourraient être et se disent... Pourquoi pas?»

Force est de constater que l'ex-conseiller municipal de Granby, Pierre Breton, a appliqué le principe du «Pourquoi pas?» en renonçant à son allocation de départ et également à son allocation de transition, cette dernière qui nous irrite au plus haut point, nous les bons payeurs de taxes (À propos de l'allocation de transition, La Voix de l'Est, le 23 octobre 2013).

Les deux généreuses allocations qui représentent environ 30 000 $, M. Breton les transférera à une nouvelle fondation qui portera son nom. De plus, M. Breton versera annuellement 5000 $ de son salaire de député à Ottawa à cette même fondation.

La Fondation Pierre Breton, avec un conseil d'administration dont les membres sont des personnes avantageusement connues et respectées qui rayonnent aux quatre coins de la circonscription de Shefford, servira à venir en aide aux plus démunis, autant les personnes âgées, les enfants malades, les familles, les femmes en difficulté que ce soit à cause de la violence conjugale, la violence sexuelle...

Depuis quelques mois, nous avons connu au Québec des députés qui ont démissionné en cours de mandat pour des raisons difficilement justifiables et qui laissent les contribuables frustrés et amers, surtout durant cette période de rigueur budgétaire.

Monsieur Pierre Breton, au lieu «de se servir» sans gêne, comme certains députés l'ont fait dernièrement, et son chef, Monsieur Justin Trudeau, nous démontrent en début de mandat qu'ils ont choisi l'option «de servir» l'ensemble des contribuables au  pays en accordant une préférence aux plus vulnérables.

C'est encourageant de constater que des élus à différents niveaux pensent et font les choses différemment. Je pense aux Denis Coderre, Pascal Bonin, Régis Labeaume, Pierre Breton, Justin Trudeau et je suis confiant à beaucoup d'autres en devenir!

Solidairement vôtre,

Serge Dion, Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer