À propos des Jeux équestres mondiaux de 2018

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Tous les citoyens de Bromont conviendront que la tenue des Jeux équestres de 2018 s'avèrera une vitrine de qualité pour positionner notre ville. Toutefois, ce positionnement ne doit pas se faire à n'importe quels prix et conditions. La position des conseillers dans ce dossier est en symbiose avec leur rôle de représentant des intérêts des contribuables. J'essaie de comprendre comment peut être affectée l'image de Bromont dans ce dossier.

Je crois que si des élus dûment mandatés analysent un dossier et y décèlent des fissures au blindage, il est de leur devoir d'aller plus loin.

Si vous prenez la peine de fouiller sur le web, vous découvrirez que la plupart des villes hôtes ont souvent bu la tasse dans des dossiers similaires.

D'autre part, vous conviendrez que depuis le début de ce dossier, les promoteurs ont plutôt fait dans l'obscurantisme que dans la transparence. Le nouveau directeur qui s'amène semble vouloir changer ce modus operandi et c'est tant mieux. Trop souvent au Québec, les projets majeurs souffrent du manque de transparence et laissent aux contribuables des souvenirs amers.

Lorsque des élus s'impliquent et posent des questions, je ne peux qu'applaudir. Vous savez sans doute que je ne suis pas reconnu pour applaudir souvent.

Je crois que nous avons un Conseil de qualité capable d'analyser des dossiers aussi bien que les gens de loi. D'autre part, les rapports pour lesquels nous dépensons beaucoup de sous sont rarement en contradiction avec le donneur d'ordre. Vous ne verrez jamais un homme de loi donner un avis contraire à ce que veut entendre le client. Cela s'appelle la nature humaine.

Qu'un commerçant se soit emporté fait aussi partie de ce genre de débat. Lui défend ses intérêts, les élus défendent les nôtres. Quels sont les intérêts qui devraient avoir préséance? La réponse m'apparaît évidente.

Permettez-moi de douter que les conseillers veuillent mettre ce projet en péril. Leurs implications suggèrent plutôt de mettre en place les bonnes choses pour que promoteurs et citoyens en sortent gagnants.

Que vous mêliez le toit du vélodrome à cette discussion démontre que l'argumentaire pour soutenir votre thèse est anorexique.

 

Sincèrement,

 

Gilles Guay

Bromont

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer