Breton payé pour être en campagne électorale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Dans La Voix de l'Est du 10 septembre dernier, un court article au bas de la page 4, dans la section «En bref», nous apprend que Pierre Breton, conseiller municipal à Granby, était présent à la table du conseil de ville de Granby la semaine dernière. Selon ses dires, ce sont les services juridiques de la Ville qui lui ont suggéré d'être présent. Monsieur Breton ajoute: «Dans une perspective de ne pas compromettre les services aux citoyens, je devais siéger à au moins une séance d'ici le 19 octobre.»

Aucun journaliste ne semble s'être posé la question: en quoi les services aux citoyens auraient-ils été compromis par l'absence de Monsieur Breton? Ce dernier ne siège déjà plus depuis le 7 juillet dernier. Il s'occupe surtout de sa campagne électorale. Dans un article traitant de l'ouverture de son local, il dit: «Il est primordial d'être sur le terrain. J'ai rencontré les 20 maires, j'ai serré des milliers de mains, je fais du porte-à-porte.»

Alors la question se pose: est-ce que les services de ses citoyens sont compromis? Si oui, pourquoi reçoit-il toujours son salaire de conseiller? Sinon, pourquoi devait-il absolument être à la table du conseil?

La raison de sa présence ne serait-elle pas tout simplement liée à son intérêt de continuer à recevoir son chèque de paie?

Monsieur Breton nous dit aussi qu'il était plus «éthique» de ne plus être à la table du conseil pendant sa campagne électorale. Tout comme le maire de Victoriaville, Alain Rayes qui se présente sous la bannière conservatrice, Pierre Breton se retrouve justement avec un problème éthique.

Est-ce éthique de solliciter un mandat de député auprès de la population, alors qu'une partie de cette même population vient tout juste de lui confier un mandat de conseiller?

Est-ce éthique de continuer à recevoir son chèque de conseiller alors qu'il s'occupe de sa campagne électorale?

Est-ce éthique de se présenter à une assemblée du conseil municipal tout simplement pour maintenir son droit de recevoir un chèque de paie pour des fonctions qu'il n'occupe pratiquement plus?

Je pense que poser la question est y répondre.

 

Pierre Albert Morin

Granby

----- 

NDLR: M. Morin est président de l'association du Bloc québécois dans Shefford mais dit signer ce texte à titre de citoyen.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer