Les parents répliquent à l'UMQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Madame Suzanne Roy

Présidente de Union des municipalités du Québec,

Je ne vous cacherai pas que la lecture de votre lettre d'opinion intitulée « L'incontournable réforme scolaire » publiée récemment dans les médias écrits, laisse un gout amer dans la bouche de centaines de milliers de parents, et cela dans toutes les régions du Québec.

Votre vision des enjeux auxquels seront confrontés les décideurs issus du milieu municipal siégeant au sein d'une nouvelle structure de gouvernance scolaire me semble très éloignée de l'objectif ultime de cet organisme décisionnel, qui est de favoriser la réussite éducative et la persévérance scolaire des jeunes citoyens du Québec et de soutenir leurs parents dans leur noble mission. 

J'ai donc été étonnée par l'absence totale d'intérêt que le monde municipal semble démontrer, par vos écrits, à la place que doivent occuper la réussite éducative et la persévérance scolaire dans le processus de refonte des modèles de gouvernance que cherche à apporter le gouvernement du Québec au système scolaire public.

Vos propos reflètent, nous le comprenons, vos préoccupations de gestionnaire de municipalité et de présidente de l'Union des municipalités du Québec. Je ne conteste pas  votre volonté de protéger vos acquis ni ne doute aucunement de vos compétences dans ce domaine.

Les parents attendent des élus municipaux qui pourraient être appelés à siéger dans cette instance qu'ils partagent avec eux la conviction qu'au Québec, l'éducation publique est une véritable priorité. Ils comptent sur eux pour qu'ils s'impliquent activement de manière à maximiser les environnements scolaires, la quantité et la qualité des services qui sont nécessaires pour répondre aux besoins des élèves qui fréquentent les écoles publiques, conditions essentielles à la persévérance scolaire et de la réussite éducative.

Cela dépasse largement la question de la répartition entre le gouvernement et les municipalités des immobilisations et des revenus ou le rapatriement dans le giron municipal des actifs qui profitent actuellement aux communautés scolaires. Il s'agit du projet de la société québécoise le plus prometteur, l'avenir de ses enfants construit avec une éducation de qualité dans les conditions les plus favorables qui soient.

Je vous remercie de l'attention que vous porterez à la présente et vous assure, madame la présidente, que nous sommes disponibles  pour échanger avec vous sur les attentes des parents pour une éducation de qualité, assurant l'équité pour tous nos enfants.

 

Corinne Payne

Présidente

Fédération des comités de parents du Québec

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer