En tant que souverainistes et fédéralistes apatrides...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Le mot apatride, selon le dictionnaire, qualifie une personne qui n'a pas de nationalité légale.

Aussi, pour une fois et c'est à souligner, lors de la fête nationale étaient présents ou ont participé tous les chefs politiques tant souverainistes que fédéralistes. Sans vouloir discuter des motivations politiques de chacun, un constat est évident concernant les chefs québécois: tous sont apatrides. Les souverainistes souhaitent pour leur part faire du Québec un pays légal, tandis que les fédéralistes cherchent à s'accommoder ou à tolérer un pays, le Canada, qui les a légalement rejetés en 1982.

En conséquence, en tant qu'apatrides, ne serait-il pas rassembleur et pertinent que les souverainistes et les fédéralistes conviennent au moins de se donner une carte d'identité commune concernant l'appartenance à la nation québécoise qu'on a célébrée, pour une rare fois ensemble, mais de façon toujours imaginaire quant à un pays réel, le 24 juin dernier. Aux fins de débat, je propose celle qui suit et qu'elle soit adoptée à l'unanimité de l'Assemblée nationale, particulièrement, pour commémorer le 25ie anniversaire du rejet de Meech par le Canada donc le rejet constitutionnel de la nation québécoise.

Déclaration d'identité de la nation du Québec

Notre trésor de valeurs communes auquel s'ajoute la richesse de nos valeurs fondamentales, en particulier, l'égalité de l'homme et de la femme, la laïcité... et la neutralité de l'État, nous oblige, à titre de peuple, fondateur d'une rare humanité et tellement pleine d'humour, à défendre et à accroitre, autant que nécessaire, les pouvoirs qui protègent et favorisent notre singularité au Canada et en Amérique du Nord, c'est-à-dire, ceux d'une nation souveraine.

Oui, parce que depuis plus de 400 ans, à force d'espérance et de persévérance, le Québec s'est imposé au monde, non seulement comme une terre de paix et d'accueil, mais aussi de créativité, de productivité et d'excellence.

Par la présente déclaration, premiers, anciens (anglo et franco) et nouveaux habitants, nous nous unissons, aujourd'hui et pour demain, afin de développer et faire fructifier cet héritage.

Dans nos coeurs et nos vies, c'est la terre d'ici et la langue française qui nous lient tous et toutes, et nous lierons toujours, nous... gens du pays, de façon distincte sur ce continent de verdure et de glace.

Et par-dessus tout, nous l'affirmons haut et fort, c'est la Liberté qui nourrit nos actions, la Fidélité, nos souvenirs, et le Partage, notre avenir.

 

Denis Forcier

Shefford

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer