Nouvelle entente de desserte en eau potable avec farnham : Ange-Gardien paiera 250 000 $ en arrérages

Le maire de Farnham Josef Hüsler et le maire... (Photos archives la voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Farnham Josef Hüsler et le maire Yvan Pinsonneault.

Photos archives la voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Ange-Gardien) La municipalité d'Ange-Gardien devra payer 249 457,20$ en arrérages pour l'entretien du réseau d'aqueduc de Farnham et pour sa consommation excédentaire d'eau. Un premier versement de 163 517,78$ doit être fait avant vendredi prochain. Les 85 939,42$ restants seront payés à la Ville de Farnham au cours des trois prochaines années, à raison de 28 647,47$ par année.

L'argent versé à la Ville de Farnham servira à compenser celle-ci des dépenses encourues depuis 2011 pour entretenir et moderniser l'ensemble de son réseau d'aqueduc. Le montant est inscrit dans l'entente que les deux municipalités viennent de signer pour la desserte en eau potable. En vertu de celle-ci, Farnham fournira de l'eau potable à Ange-Gardien jusqu'en 2020. L'entente pourra ensuite être renouvelée tous les ans.

L'accord prévoit que Farnham pourra consommer jusqu'à un maximum de 9950 mètres cubes d'eau par jour (m3/jr), soit 66,33% des 15 000 m3/jr d'eau produits quotidiennement à son usine de filtration. Ange-Gardien pourra en consommer 5050 m3/jr, l'équivalent de 33,67% de la production totale de l'usine.

La Ville de Farnham achemine de l'eau potable à Ange-Gardien depuis octobre 1989. Les deux municipalités étaient sans contrat de desserte d'eau potable depuis le 31 décembre 2010. Les discussions pour renouveler l'entente ont traîné en longueur parce que les deux municipalités ne s'entendaient pas sur la quantité d'eau consommée à Ange-Gardien, ni sur la période de consommation de l'eau, a appris La Voix de l'Est.

La Ville de Farnham a depuis installé un compteur et des systèmes de télémétrie sur sa conduite d'aqueduc vers Ange-Gardien.

Une offre est finalement venue de Farnham en août dernier. On y apprend que Ange-Gardien est responsable de 33,67% des coûts d'entretien du réseau d'aqueduc.

En 2013, la municipalité d'Ange-Gardien, via ses citoyens, commerces et industries, a consommé 776 970 mètres cubes d'eau potable provenant de Farnham. Cette consommation lui a coûté 256  893 $.

Bonne entente

En entrevue hier, le maire Yvan Pinsonneault s'est dit heureux de la signature de l'entente. «C'est une bonne entente. C'est équitable pour les deux municipalités», a-t-il dit.

La municipalité s'attendait à devoir débourser pour sa consommation des quatre dernières années, a reconnu M. Pinsonneault. Mais pas de cette ampleur. «Il était clair qu'on allait devoir payer plus cher», a-t-il dit. «Pour s'entendre, il faut négocier.»

Un montant a été prévu au budget, assure-t-il.

Du long délai pour renouveler l'entente entre les deux villes, M. Pinsonneault en attribue le blâme à sa prédecesseure, Odette Ménard.

Le maire de Farnham Josef Hüsler parle d'une «excellente nouvelle pour les deux villes». «C'est une entente qui tient la route. Tout le monde a sa part à faire», a-t-il dit.

M. Hüsler a souligné la bonne collaboration de son homologue d'Ange-Gardien. «C'était compliqué avant qu'il n'arrive (en poste). On nous disait non pour tout. Il a été très ouvert à trouver des solutions. Et on a réussi.»

 

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer