Ma proposition: soutenir les profs en soutenant les élèves...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

J'étais présente à la dernière réunion du conseil des commissaires. J'y étais pour appuyer notre syndicat, considérant que les enseignants méritent mieux (un des slogans de nos négociations), pour entendre le dénouement concernant l'avenir du directeur général, mais également et surtout pour soutenir mes collègues des services.

Cette semaine, les commissaires feront des choix difficiles visant l'optimisation des ressources. Je suis une enseignante d'expérience ayant travaillé dans la défunte Commission scolaire de Granby, devenue plus tard la Commission scolaire des Cantons, puis Val-des-Cerfs.

Avant d'être enseignante au primaire, puis au secondaire, j'ai été conseillère pédagogique à deux reprises en remplacement de congés de maternité. Dans les années 1980, nous étions trois conseillers pédagogiques à temps plein pour le dossier de l'enseignement religieux, moral primaire-secondaire et de l'animation pastorale!

Les temps ont bien changé. Mardi soir le 5 mai, vous voterez pour des coupures.

Et si mon humble réflexion pouvait vous aider à faire des choix...

Au niveau du centre administratif, il semblerait que la réduction des dépenses est déjà maximisée. Pourtant, je constate que;

• Des agents de communication se succèdent et se multiplient;

• Des postes d'adjoints aux directions se sont multipliés;

• Une compagnie sherbrookoise s'occupe de nos congés de maladie (fait vécu l'an dernier lors d'une blessure);

• De nouveaux postes de conseillers pédagogiques sont créés, alors que les besoins dans les écoles sont criants, même si ces conseillers sont compétents.

Ayant moi-même été conseillère pédagogique, je ne peux dénigrer le travail de ces personnes. Mais dans un contexte d'austérité, et basé sur les données de recherches sur la formation continue (...), il  est prouvé que ce travail serait davantage valorisé si des enseignants cumulaient dans leurs tâches, une partie reliée à l'accompagnement et au soutien pédagogique de leurs collègues.

Ce mode de fonctionnement permettrait-il de dégager des sommes à investir dans les services directs aux élèves? Il est permis d'y réfléchir.

Mes récentes études sur l'implantation des changements dans le système d'éducation québécois (Bergeron, 2012) ont prouvé que les dirigeants des organisations utilisent très peu les ressources créatives de leur personnel pour maximiser leurs effectifs et réduire les coûts. (...)

J'enseigne le programme Éthique et culture religieuse; cela m'amène à recevoir beaucoup de confidences d'élèves pendant les cours, entre mes cours ou dans mes périodes libres. En 10 ans à J.H. Leclerc, je n'ai jamais eu autant d'interventions urgentes à faire!

Pour la première fois de ma carrière, j'ai comptabilisé mes interventions. Depuis septembre, j'ai rencontré 45 élèves souvent en situation de détresse; mes collègues des services et ma direction de niveau peuvent en témoigner. Des peines d'amour, des situations conflictuelles graves avec un des parents, des situations nécessitant les services de la D.P.J., des problèmes de consommation, et surtout des idées suicidaires en augmentation fulgurante. Souvent les jeunes ont demandé de l'aide aux services de l'école en indiquant la priorité de 1 à 10 de leur situation.

Depuis que j'enseigne, je n'ai jamais vu autant de détresse; mes collègues sont littéralement débordés. Les jeunes ont tant besoin de la présence de leurs parents qui expriment leur amour pour eux, de ne pas être stressés par leurs employeurs ou des clients bêtes, de donner un sens à leur vie, à leurs études. Bref, plusieurs facteurs ont une incidence directe sur leur bonheur et leur réussite à l'école.

En tant qu'enseignante, j'ai absolument besoin du soutien de mes collègues des services, car j'enseigne à 300 élèves dans 10 groupes et que je n'ai pas de temps prévu à ma tâche pour rencontrer ces élèves en détresse!

Ce commentaire est un cri du coeur afin que les services aux élèves ne soient pas réduits dans leurs effectifs.

 

Claire Bergeron

Enseignante Éthique et culture religieuse

J.H. Leclerc

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer