Mise au point du CLD Haute-Yamaska

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Au cours des dix dernières années, j'ai eu la chance d'être un témoin privilégié des changements de notre belle région qu'est la Haute-Yamaska. Pendant cette période, les élus, de concert avec les organismes et les bénévoles, ont travaillé à rendre notre région prospère, dynamique et accueillante. Je trouve désolant que depuis quelque temps, des commentaires négatifs entourent les actions et décisions de la MRC et du CLD. Il m'est très difficile de laisser certaines personnes continuer d'émettre ces commentaires sans réagir. À titre de maire et de président du CLD, je tiens à faire quelques mises au point et rétablir les faits tels qu'ils sont.

Depuis plus de 6 ans, le CLD Haute-Yamaska est un spécialiste de l'accompagnement des nouveaux entrepreneurs et de l'analyse des projets en démarrage. Nous accompagnons les entrepreneurs, de la structuration de leur idée jusqu'au cinquième anniversaire de leur entreprise. L'offre de Granby Industriel se situe à un autre niveau. Il supporte et accompagne les entreprises industrielles existantes dans leur croissance, leurs besoins, leurs enjeux et leurs projets. Les deux entités sont complémentaires et non pas un dédoublement.

En matière d'entrepreneuriat, le CLD a su, au cours des années, s'associer avec des partenaires comme Jeunes Entreprises Haute-Yamaska et la Cellule de Mentorat Granby et Région, afin de renouveler notre bassin d'entrepreneurs, tout en mettant en valeur l'expérience de nos mentors à la faveur des entrepreneurs. Jumelé à nos services, cet amalgame représente l'une des chaînes de valeurs que nous avons su mettre en place avec fierté.

Par son mandat, le CLD a également la responsabilité des activités de développement local de la MRC. Pour ce faire, nous animons les milieux ruraux et supportons financièrement les projets qui en émergent à l'aide du Pacte rural. Depuis dix ans, l'équipe du CLD anime les activités et supporte les projets issus de Vision 2015, activité inégalée ailleurs au Québec. Ainsi, nous travaillons avec les gens et agissons à titre de facilitateur pour qu'ensemble, nous puissions faire plus avec ce que nous avons. Parler de dédoublement, ça arrange qui et pourquoi?

Au cours des années, nous avons contribué à développer le secteur agroalimentaire dans toutes nos communautés, petites ou grandes, à l'intérieur de notre MRC. Nous sommes fiers des réalisations que nous avons accomplies, et ce, en collaboration avec notre monde, notre région. De grandes collaborations avec Commerce et Tourisme Granby et région nous ont permis de combiner nos ressources pour en faire plus avec ce que nous avons, et ainsi contribuer à assurer la prospérité de nos producteurs/transformateurs. Sans oublier le fait que les citoyens de notre MRC peuvent accéder plus facilement à des produits locaux de qualité. C'est de cette façon que nous sommes des partenaires, comme une famille.

Je profite de l'occasion pour préciser que les éléments factuels énoncés dans les deux lettres ouvertes signées par le chef mentor et le chef mentor adjoint de notre cellule de mentorat sont vrais. Pourquoi questionner le droit de parole des leaders de notre cellule de Mentorat qui sont des ambassadeurs de l'entrepreneuriat? Ils ont simplement plaidé en faveur d'une forte structure de soutien de développement de l'entrepreneuriat pour toute la MRC. Malgré ce que certains peuvent en dire, il est important de faire mention que plusieurs MRC ont conservé leurs CLD, tels que Brome-Missisquoi, Haut-Richelieu, Rouville et Pierre-de-Saurel en Montérégie Est, de même que bien d'autres ailleurs au Québec.

Je tiens à préciser que l'équipe du CLD a été et est toujours en mode action. Nous avons fait les choses autrement en révisant notre offre de services, ce qui nous a permis d'absorber les coupures imposées par le gouvernement sans augmenter la participation financière des municipalités. Il avait été entendu d'attendre l'adoption du projet de Loi 28 avant de prendre une position définitive sur l'avenir du CLD. La décision de mettre fin au CLD en juin en est une politique. Mon souhait le plus grand est que la nouvelle entité qui sera créée réponde aux attentes et aux besoins de notre région en prenant en considération nos différences et notre complémentarité démontrée jusqu'à ce jour et ce, avec les mêmes qualités et professionnalisme auxquels le personnel du CLD nous a habitués.

 

René Beauregard

Président du CLD

Saint-Joachim-de-Shefford

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer