911: à l'aide, on pille ma demeure!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

La Caisse de dépôt de placement du Québec a publié son rapport annuel il y a quelques jours. Dans ce rapport, il est possible de constater qu'enfin l'argent du peuple a fructifié convenablement grâce à un rendement de 12 %. Notre bas de laine se chiffre depuis à 225,9 milliards.

Devant cette situation avantageuse pour nous tous, puisque cette institution est dans les faits notre propriété comme épargnants actifs au sein de la société québécoise, il est navrant de constater une fois de plus que la rémunération des principaux dirigeants de l'actif du régime de retraite des travailleuses et travailleurs québécois augmente scandaleusement à une folle allure. Le patron de la Caisse de dépôt de placement a vu sa rémunération passer de 1,058 million à 2,2 millions en 2014. La chef des finances a reçu en 755 780 $ en 2014 par rapport à546 000 $ en 2013. Ce ne sont là que deux exemples flagrants qui démontrent malheureusement que lorsqu'enfin le peuple a des signes encourageants d'amélioration de son sort, certains «serviteurs» de nos institutions s'autorisent sans hésitation à piger allègrement dans les avoirs du peuple.

Je pourrais ici mentionner également la rémunération démesurée à venir du PDG bientôt à la retraite de la «vache à lait» du Québec qu'est Hydro-Québec. Ce dernier recevra à son départ le 1er mai prochain une rente annuelle indexée de452 402 $ par année. À l'aube de ses 80 ans, celui-ci pourra compter sur une rente s'élevant à760 621 $.

Au moment où nos politiciens prennent plein de mesures pour corriger la situation financière de nos finances publiques en visant le porte-feuille de la majorité du peuple, pourrait-on exiger avec insistance de ceux-ci de faire le point sur toutes ces primes, ces augmentations de toutes sortes dans les différentes institutions publiques? Beaucoup de mesures administratives actuelles manifestent à la fois une injustice démesurée vis-à-vis l'ensemble du peuple québécois et une insensibilité scandaleuse de certains «serviteurs» de l'État au monde ordinaire qui trime d'arrache-pied pour boucler leur budget malgré de minimes augmentations annuelles de salaire et des frais de plus en plus élevés pour plein de services. Devant ces constats, je prie pour qu'on cesse de piller dans les avoirs du peuple et que de vrais «serviteurs» de l'État se lèvent pour corriger ces situations scandaleuses pour l'ensemble du peuple.

Claude Lamoureux, prêtre-curé

Granby 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer