Les fruits empoisonnés de la fusion à Sutton

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Voix de l'Est

C'est depuis 25 ans et même davantage que des citoyens responsables s'acharnent à défendre la qualité des attraits naturels de Sutton et à contrôler son développement. Et, n'en soyons pas surpris, depuis encore plus longtemps que des développeurs, propriétaires pressés, chevaliers d'industrie de tous ordres et sans doute aussi des agents d'immeubles entrevoient la fusion du territoire en une seule municipalité comme fer de lance du progrès économique de Sutton.

Pendant longtemps, l'agriculture, le commerce et l'industrie ont joué ce rôle. L'agriculture a périclité, le commerce s'est transformé et l'industrie s'est amenuisée au point inquiétant où seuls la station de ski et quelques rares établissements commerciaux ont pu sauver la situation.

Aujourd'hui, soi-disant pour sauver l'école (un projet fort louable), on n'entrevoit d'autre solution à la stagnation que le recours aux jeunes familles et cela, en montagne s'il vous plaît...

Voyons ce qu'une telle avenue peut signifier. Au prix où sont les terrains, seuls les bien nantis de l'extérieur et à peine quelques-uns de Sutton y auront accès. Ces nouveaux venus, certes, apporteront leur contribution à la municipalité, mais ils le feront dans un contexte permissif déplorable pour Sutton: zonage relâché, lotissement trompeur, chemins privés de pente ou de profondeur exagérée.

Il existe certainement une façon d'augmenter les aires de développements domiciliaires sans nécessairement déréglementer la seule montagne et sans doute favoriser en priorité les couples et les travailleurs d'ici et de la région, sur qui on peut vraiment compter pour l'avenir de Sutton. Des citoyens respectueux du patrimoine naturel se sont livrés à cette tâche et s'apprêtent encore probablement à le faire. Si tout n'est pas à rejeter dans les nouveaux projets, il ne faut pas s'attendre à ce qu'on les accepte aveuglément. Mais les élus sont-ils prêts à collaborer?

Ce qui fait réellement problème à Sutton, c'est le manque d'investissements majeurs. D'autres savent certainement mieux que moi ce que cela signifie. À eux de se manifester. Cessons de compter sur la seule manne des fils de baby-boomers. Comme les nouveaux agriculteurs, ils n'en ont pas davantage les moyens.

 

Serge Gagné

Ancien conseiller du canton et de la ville

Sutton

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer