Osons rêver

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Voix de l'Est

Comment réagir devant cette accumulation d'orientations politiques qui vont à l'encontre du gros bon sens, de décisions économiques qui n'accordent aucune valeur à l'être humain, de destructions massives des richesses environnementales qui causeront les pires ennuis aux générations futures?

Pourquoi ne pas tout simplement hausser les épaules, garder silence, baisser les bras, prendre tout cela en riant ou même applaudir à chaque fois que survient un événement qui nous mène vers une possible fin de ce monde qui, après des millions d'années de lutte, décide bêtement de se faire harakiri?

Vers 1963, je lisais le livre de Teilhard de Chardin, Phénomène humain. À cette époque, nous vivions tous dans la peur de la bombe nucléaire. La guerre froide entre l'URSS et les É.-U. laissait planer au-dessus de nos têtes un risque effroyable. Mais la vision de l'évolution humaine décrite par Teilhard m'avait profondément marquée. Elle m'avait fait cadeau d'une grande espérance basée sur l'Histoire absolument fantastique du monde terrestre. En effet, grâce à des événements apparemment catastrophiques, la matière inerte avait fait le passage vers la vie et celle-ci avait évolué vers la naissance de la conscience humaine. Suite à ses recherches et à ses découvertes en paléontologie, Teilhard affirmait que les événements qui, à première vue, semblaient de véritables reculs ne l'étaient qu'en apparence.

Souvent, quand nous jetons un regard sur la vie présente, nous sommes écrasés par la multitude de défis à relever, mais si nous regardions aussi le passé, nous constaterions l'immensité du chemin parcouru en particulier depuis 250 ans. La connaissance de la récente Histoire humaine nous permet de mieux apprécier les pas de géants accomplis non pas au plan économique, mais sur le plan de la dignité humaine. Bien sûr, comme tous les accouchements, les progrès sociaux sont nés dans la douleur et souvent dans d'immenses douleurs. Beaucoup ont eu le courage de parler haut et fort pour ouvrir les yeux de leurs concitoyens et comme la plupart des prophètes, ils ont payé le gros prix.

L'espérance a des millions de raisons d'être entretenue. La lecture du passé récent nous permet de croire que les petites semences que sont les forces sociales progressistes actuelles éparpillées un peu partout sur la terre réussiront un jour à donner naissance à de grandes plantes qui domineront tous les continents.

Ces nouvelles plantes que sont l'égalité, la fraternité et la liberté permettront aux milliards d'hommes et de femmes de «vivre ensemble dans l'harmonie» parce qu'ils auront appris à donner la priorité à une économie solidaire. Ce sera probablement le troisième grand pas de l'évolution: le passage de l'humanité vers une conscience sociale universelle.

Les reculs que font subir à toute l'humanité l'aveuglement et la cupidité de l'idéologie néolibérale atteindront leurs limites plus vite que l'on pense et l'humanité s'élancera en avant vers les plus hauts sommets de la solidarité.

André Beauregard

Shefford

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer