Les maîtres de la route

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Voix de l'Est

J'ai essayé récemment de traverser la rue Principale à un passage pour piéton, vous savez, ceux avec la pancarte qui dit «100$ d'amende si vous ne laissez pas la priorité aux piétons» ? Eh bien j'ai fait comme tout bon piéton; j'ai attendu que les voitures s'arrêtent en pensant que la pancarte allait les faire réagir (100$ d'amende minimum, c'est quand même pas rien). Je vous le jure, si j'étais une police je me serais fait 700$ en 10 secondes. Pour être honnête, j'étais un peu déstabilisée.

À tous les jours, je marche pour aller et/ou revenir du cégep. Je vous observe tous et maudit que vous conduisez mal, peuple de Granby. C'est à peine si la moitié d'entre vous utilisez vos clignotants. Vous roulez vite, vous ne regardez pas où vous allez. Vous êtes au téléphone, vous pensez que vous êtes les seuls sur la route. Vous ne savez pas faire des stops. Vous avez l'air surpris à toutes les fois qu'un piéton traverse la rue et, lorsqu'il est à peine rendu au milieu de la rue, vous n'hésitez pas à peser sur le champignon pour continuer votre route. Vous laissez le moteur rouler pendant de longues minutes pour aucune raison. Vous passez dans le sens inverse du sens unique du stationnement du cégep. Vous vous stationnez devant les supports à vélo du cégep. Et tout ça, c'est sans mentionner l'innocent qui a fait exprès de rouler dans la «slush» hier pour m'éclabousser de la tête au pied. Vous êtes des conducteurs horribles, citoyen (ne) s de Granby. Je vous déteste tous.

 

Camille Nadeau

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer