Ne laissez personne vous dire que ce n'est pas possible

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

J'aimerais apporter un point de vue contrasté aux arguments fallacieux dont était truffée la lettre de M. Fournelle (La pensée magique du NPD) publiée cette semaine dans La Voix de l'Est.

Tout d'abord, comment peut-on comparer l'Action démocratique du Québec (ADQ), le parti instantané d'un seul homme, au Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD), qui existe depuis 54 ans et qui fonctionne sur des bases vraiment démocratiques?

Et où donc voyez-vous le désespoir et le naufrage que vous attribuez au NPD? À titre de militant, je peux vous dire que ce que j'ai observé dans les congrès et événements du NPD auxquels j'ai assisté dans les dernières années, c'est plutôt une formidable énergie, une fraîcheur et une confiance sincères et communicatives, partagées par une foule de personnes provenant d'horizons diversifiés, à l'image de notre société actuelle.

Ce sont ces militants qui s'engagent sur le terrain pour faire connaître les valeurs et le programme du NPD aux électeurs; et ils le font par conviction, pas par opportunisme. Ça a donné des résultats éclatants en 2011, alors imaginez ce que ce sera cette année!

La pensée magique, c'est plutôt la philosophie des libéraux, qui s'imaginent qu'ils n'ont rien à faire ou à proposer pour reprendre le pouvoir, mais simplement attendre que les électeurs en aient assez des conservateurs. Cette désolante alternance, que les Canadiens endurent depuis la Confédération, les deux vieux partis l'entretiennent d'ailleurs par le maintien du système électoral uninominal majoritaire à un tour. Heureusement, l'élection de cette année nous offre une occasion formidable de rafraîchir cette dynamique.

Je ne suis pas un «gambler», mais je suis tout de même prêt à parier avec M. Fournelle que ça prendra plus qu'une cabine téléphonique pour faire tenir le caucus québécois du NPD après l'élection de cet automne; je dirais plutôt deux gros autobus. En effet, depuis 2011 les Québécois ont vu à l'oeuvre une équipe de députés qui sont vraiment à leur service et qui défendent efficacement les intérêts et les acquis de la population. Bon nombre d'entre eux seront donc réélus grâce au bilan qu'ils présenteront.

Jack Layton est mort, j'en conviens, mais heureusement son esprit lui survit, et les valeurs qu'il défendait sont maintenant portées par plus de personnes que jamais au Québec et dans le reste du Canada. Comme l'écrivait M. Layton: «Ne laissez personne vous dire que ce n'est pas possible.»

 

Pierre Michaud

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer