OUI au centre aquatique de Granby

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Voix de l'Est

En novembre 2013, nous avons mis en place une nouvelle administration municipale. Les élus (maire et conseillers), sauf trois, n'étaient pas préparés à leur nouvelle tâche. Il est normal qu'il ait fallu vivre une période de transition et d'initiation. Se familiariser avec les rouages administratifs, trouver une façon de fonctionner ensemble, analyser les besoins de la Ville, établir des priorités, apprendre à tenir compte de l'opinion des citoyens, etc. Ce fut sûrement une tâche difficile. Cette phase de gestation semble finie. En effet, une ville qui vit au jour le jour, sans projets et surtout sans réalisations, périclite. Dans ce domaine, ne pas avancer, c'est reculer. Et nos élus le comprennent.

De beaux projets sont sur la table: «le centre du savoir» impliquant la Ville et le Cégep tel qu'annoncé l'automne dernier (salle multifonctionnelle et de spectacles à Notre-Dame et établissement d'un institut de génie industriel). On pense aussi à l'usine des eaux usées qu'il faudra remplacer assez tôt. Et il semble qu'un avant-projet de bibliothèque se pointe timidement à l'horizon. Enfin!

La première réalisation importante de la nouvelle administration sera la construction d'un centre aquatique non loin de l'aréna (piscines intérieure et extérieure). Il aura fière allure. La piscine actuelle agonise et nous sommes d'une pauvreté remarquable dans ce domaine, si nous nous comparons aux municipalités semblables. À titre d'exemple, Drummondville dispose de deux piscines intérieures et de huit extérieures et autant à Saint-Hyacinthe. Signalons qu'à Granby la piscine est l'un des lieux les plus fréquentés par nos citoyens, jeunes et adultes. Et n'oublions pas que depuis dix ans, notre population augmente en moyenne, annuellement, de quelque 1000 citoyens. Donc, un nouveau centre aquatique à Granby ne sera pas un luxe et je pense qu'il faudra, avant dix ans, envisager de construire quelques piscines de quartier. Souhaitons vivement l'appui de la population et la réalisation prochaine du magnifique projet du maire Pascal Bonin et du conseil de la Ville.

Certains ont souligné la nécessité de subventions gouvernementales. N'avons-nous pas deux députés, François Bonnardel et Réjean Genest, dont l'une des fonctions principales est de présenter nos projets auprès des ministères et de constamment harceler le ministre et les hauts fonctionnaires concernés? Lorsqu'on est dans l'opposition, on nous oublie facilement. On se rappellera l'efficacité de Roger Paré qui, même dans l'opposition, savait obtenir les largesses du gouvernement. Nous ne sommes pas, non plus, à l'époque d'il y a 40 ans où nous étions représentés par un ministre. En effet, Granby (le Cégep naissant en particulier) doit beaucoup au ministre Armand Russel.

Nous avons besoin de tous nos citoyens et citoyennes pour accompagner nos élus et faire progresser la ville que nous aimons.

Émile Roberge

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer