Protégeons Bromont... De qui, de quoi?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

La semaine dernière je suis allé marcher en montagne avec ma fille dans le secteur qui fait présentement l'objet d'une grande polémique à Bromont. Plusieurs voitures étaient stationnées en bordure du chemin Missisquoi et nous n'étions pas les seuls à gravir le sentier qui mène à ce sommet, malgré le froid mordant.

Je sais très bien que si le controversé projet de développement immobilier Val 8 obtient finalement le feu vert, ce dernier bout de forêt quasi intacte sera morcelé, altéré à tout jamais et complètement inaccessible. Je marchais donc avec un mélange de frustration, d'impuissance et un sentiment de culpabilité envers ma fille, car elle sera possiblement bientôt privée de cette promenade qu'elle affectionne beaucoup.

Je me souviens d'être passé au même endroit en vélo de montagne il y a plus de vingt ans. Nous étions complètement perdus et intimidés par cette vaste étendue sauvage. Il faut dire que le paysage a bien changé depuis. Le trajet que nous avions emprunté n'existe plus, les routes et habitations ont fait leur apparition partout autour de la montagne. Je crois qu'il doit être maintenant impossible de rouler une demi-heure sans traverser une rue!

Je suis bien conscient du dilemme : d'un côté un propriétaire entrepreneur qui est en droit et pouvoir de faire pratiquement ce qu'il veut de cette forêt et de l'autre, des milliers d'utilisateurs qui la sillonnent depuis des décennies avec bonheur.

J'ai joint les rangs de Protégeons Bromont. Je suis aussi un membre très actif avec Les Amis des Sentiers et j'accueille avec beaucoup de satisfaction les commentaires positifs des gens qui ont redécouvert Bromont et viennent régulièrement profiter de tous nos nouveaux sentiers. J'étais aussi très excité en vue de la prochaine saison en prenant connaissance des chantiers prévus.

Je dois par contre avouer que mon enthousiasme a été sérieusement ébranlé lorsque j'ai assisté à la réunion de Protégeons Bromont mardi soir. Pourquoi? Parce qu'il semble bien qu'envers et contre tous (ou presque), les scies à chaines vont rugir et les bulldozeurs vont lacérer la montagne ce printemps. Il ne resterait qu'un seul espoir; faire l'acquisition de la forêt tant convoitée...

Comment? Une société de conservation a été créée, une collecte de fonds vient d'être lancée. La ville s'est engagée à doubler la somme ainsi recueillie jusqu'à concurrence d'un million et les dons sont entièrement déductibles d'impôts.

Nous avons la chance d'agir collectivement afin de préserver non seulement une parcelle inestimable d'environnement, mais surtout de conserver un espace qui a pour seule raison d'être l'accroissement de notre qualité de vie, l'enrichissement de l'héritage naturel légué aux prochaines générations. Si nous avons choisi de vivre à Bromont, c'est surtout à cause d'une belle montagne accessible à tous.

Je crois qu'il serait faux de penser que nous devons protéger Bromont d'une poignée d'individus avides et opportunistes. Il faut surtout la protéger de notre indifférence, de la facilité avec laquelle nous consommons les drames et injustices qui défilent en HD sur le grand écran sous la forme de divertissements.

Cette histoire se déroule dans notre cours et nous pouvons encore faire quelque chose, nous mobiliser et devenir une source d'inspiration pour tous ceux et celles qui se trouveront dans des situations semblables!

Je vous invite à visiter www.protegeonsbromont.org le plus tôt possible et découvrir comment vous pouvez contribuer à écrire une importante page d'histoire de Bromont. Peut-être avez-vous les moyens de joindre le Club des 125? Peu importe, vous aurez la fierté de dire : BROMONT, C'EST MA MONTAGNE!

 

Alain Lampron

Bromont

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer