Un mauvais diagnostic, une mauvaise prescription

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Aujourd'hui, le 6 février 2015, c'est un jour triste pour notre réseau de santé et pour la démocratie québécoise. D'abord, parce que notre réseau de la santé se voit imposer une réforme de structure qui l'ébranlera encore davantage et qui n'améliorera même pas l'accès et la qualité des soins de santé pour la population québécoise. Ensuite, parce qu'on a un gouvernement qui se permet de manière éhontée de chambarder le plus gros ministère qui représente à lui seul près de la moitié du budget du gouvernement du Québec en suspendant les règles de l'Assemblée nationale, muselant ainsi le débat démocratique. Le projet de loi 10 ne donne rien aux patients et rien aux professionnelles en soins du CSSSHY. En fait, c'est un projet de loi au service du ministre et du premier ministre et ce sont eux-mêmes qui forcent l'adoption en vitesse du projet de loi 10 sous le bâillon.

Le déni démocratique est d'autant plus grand que jamais le Parti libéral ne s'était engagé à une telle réforme en campagne électorale. On est en droit de se sentir flouées. En même temps, nous ne sommes pas étonnées: en 2003, Philippe Couillard avait aussi eu recours au bâillon pour adopter la Loi 25 qui créait les agences de santé et les CSSS. Malheureusement, l'histoire se répète encore.

Philippe Couillard aurait dû faire preuve de sens de l'État plutôt que de sombrer dans la partisanerie aveugle. Mais là, ça suffit! Le premier ministre et le ministre de la Santé doivent apprendre à composer avec la critique et accepter qu'il y ait du monde qui ne pense pas comme eux. Cette attitude contribue à accentuer les tensions sociales qu'ils ont eux-mêmes créées. Les professionnelles en soins ne se laisseront pas bâillonner, nous allons continuer de nous battre pour des soins sécuritaires et de qualité.

Sophie Séguin

Présidente du Syndicat des professionnelles en soins et respiratoires de la Haute-Yamaska (SPSIRHY-FIQ)

Le SPSIRHY représente plus de 700 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes au CSSSHY à Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer