Un crucifix qui ne fait de mal à personne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Voix de l'Est

Pauvre Monsieur Ouellet,

Je dois vous avouer que ce matin en recevant mon journal, j'ai été grandement déçue de voir qu'il y avait encore des gens comme vous qui n'ont aucun respect pour les autres. Je respecte votre droit personnel de ne pas avoir de crucifix chez vous, libre à vous, mais de là à vouloir que les autres pensent comme vous, cela dépasse l'entendement.

Ma mère et mon mari ont tous les deux été hospitalisés à la chambre 618 de l'hôpital de Granby et je dois vous dire que dans l'état où ils étaient, de voir le crucifix leur a été d'un grand soutien moral. Ils n'ont aucunement été attaqués par lui, au contraire, à l'égal de nombreuses autres personnes, cela les a aidés à passer au travers la maladie qui les terrassait à ce moment.

Je me demande comment une personne sensée peut à ce point être si peu certaine d'elle qu'elle exige que le crucifix soit banni de toutes les chambres de l'hôpital.

Je n'ai jamais eu connaissance depuis ma naissance qu'un crucifix m'ait attaquée, soit l'objet de mal ou de blessure pour quiconque.

J'ai beaucoup de gens dans mon entourage qui sont de religions différentes de la mienne qui ont été hospitalisés à Granby, et jamais au grand jamais aucun d'eux n'a eu l'idée saugrenue de demander que le crucifix soit enlevé de la chambre où ils étaient, et encore plus «sauté sur le crank», comme on le dit en bon québécois, de toutes les chambres de l'hôpital.

Nous avons un ami qui, comme vous, se vantait à qui voulait l'entendre qu'il était athée, mais dans les heures qui ont précédé son décès, il suppliait celui-là même qui est sur le crucifix de lui venir en aide et de venir le chercher.

Ce que je trouve encore plus aberrant: il dit que ce n'est même pas lui qui a remarqué le crucifix en question, mais le fils de sa belle-soeur. Donc cela prouve que ce n'était pas si dérangeant que ça. Pauvre monsieur, votre vie doit être bien ennuyante pour que vous soyez obligé de vous arrêter à un pauvre crucifix qui ne fait de mal à personne sauf à votre vanité d'homme qui se dit bien intentionné.

Claire Gauthier

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer