Une petite réflexion pour vous, M. Gilbert Ouellet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Voix de l'Est

J'ai eu le grand bonheur d'accompagner plusieurs personnes en fin de vie et aujourd'hui, votre plainte à l'hopital de Granby pour un crucifix dans la chambre de votre belle-maman m'a beaucoup fait réagir, et je vous dirais, pas très positivement.

Maintenant je vais juste vous raconter l'histoire d'une magnifique et douce grand-maman qui, en fin de vie, souffrait le martyr et qui trouvait le seul soulagement dans la prière. Je l'accompagnais dans ces prières à «appelez le comme bon vous semble» avec mon chapelet et mon petit recueil de prières. Dans ses moments d'épouvantables souffrances, elle remerciait le Seigneur de la protéger et elle lui répétait sans cesse qu'elle l'aimait et qu'elle le remerciait de son Amour.

- «Merci mon Dieu , je vous aime et je vous suis reconnaissante d'être là pour moi.»

Et elle la répétait sans cesse , et avec son visage serein, dans un sourire venait l'apaisement par le sommeil.

M. Ouellet, je ne crois pas que le crucifix dans la chambre de votre belle-mère lui a fait du tord, ni à vous.

Mais vous, ne croyez-vous pas que ce même crucifix peut apporter réconfort et paix dans le coeur de nos aînés (ées) qui, attendant souvent la fin dans la souffrance, trouvent leur réconfort à la vue de ce si menaçant bout de bois accroché au mur.

La compassion, l'amour et le respect des autres...

 

Respectueusement,

 

Diane Boily, retraitée et ex-accompagnatrice de fin de vie

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer