Si les étudiants ne le font pas, qui le fera?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Le mouvement étudiant au Québec a essuyé de nombreuses critiques lors du Printemps 2012 et il en subit encore de nouvelles à l'aube de la prochaine crise sociale qui frappera notre province. À coup de sophismes et d'autres arguments purement idéologiques, certains politiciens et journalistes prennent plaisir à discréditer aux yeux de la population les différentes actions et positions des syndicats étudiants.

La fameuse question avec un air de dédain: «Mais de quoi se mêlent-ils (encore)?» Suivi de: «Étudiants! Vous n'êtes pas élus, mais vous avez droit de vote. Faites comme tout le monde: votez et acceptez le résultat, acceptez la situation.» Oui, acceptez cette situation. N'osez surtout pas exprimer votre opinion plus d'une fois aux quatre ans. Même si des allégations de corruption touchent le gouvernement ou que des lobbyistes détournent les politiques au profit du privé, ne dites rien, ils sont élus.

Un vote aux quatre ans, elle est là notre belle «démocratie». «Démocratie» ? Terme provenant de l'expression en grec ancien demokratía qui est composé des mots dêmos (peuple) et krátos (pouvoir). Peuple, pouvoir: démocratie. Ah! Victime de l'usure du temps, comme bien d'autres idées...

Or, dans ce contexte, quelle est l'importance du mouvement étudiant? Primordiale. Les étudiants, grâce à leur grande capacité de mobilisation, sont capables d'alerter la population lors des décisions douteuses de nos élus et, par la suite, de faire pression sur le gouvernement, comme nous l'avons déjà vu par le passé, pour le faire reculer. Par exemple, lorsque nos gouvernements donnent plus de 150 millions$ à l'organisation ultra riche qu'est la Formule 1 et coupe, en même temps, dans l'éducation, la santé et l'aide sociale, les étudiants pourraient agir de façon à informer la population qu'il s'agit possiblement d'une mauvaise orientation des politiques ou, du moins, d'une drôle de répartition des dépenses publiques...

De plus, le mouvement étudiant est la porte d'entrée pour la population dans monde politique. C'est au cégep et à l'université que vient cette initiation qui permet de se familiariser avec les valeurs et institutions démocratiques de notre société et qu'en découlent les premières expériences (débats d'idées, élections, référendums, panels, etc..). Les étudiants en comprennent alors le fonctionnement et la pertinence. Et c'est ainsi que le taux de participation électorale sera amélioré: en permettant des échanges et en acceptant la divergence d'opinions. Ce n'est certainement pas en critiquant, en tentant d'exclure ou en discréditant le mouvement étudiant que le taux de participation électorale des jeunes s'améliorera. Faut-il le rappeler, en 2008, seulement 40% des 1835 ans ont exercé leur droit de vote. Situation souvent critiquée par ces mêmes individus qui critiquent, excluent, condamnent ou discréditent le mouvement étudiant. Bref, les associations étudiantes permettent un éveil politique qui est d'une importance capitale pour la santé démocratique de nos institutions.

Il y en a de la pertinence dans le mouvement étudiant, d'où l'importance de le prendre en considération. C'est un chien de garde pour la population et c'est une école à la participation citoyenne. Mais surtout, chers étudiants, n'en faites rien. Comme on vous le demande si souvent: «de quoi vous mêlez-vous?» Comme à Hong Kong! «Qui sont ces étudiants dans les rues pour réclamer de la démocratie?» Franchement, quel affront! Remettez le nez dans vos livres, ne dites pas un mot et acceptez la situation. Ils se croient tout permis et pensent pouvoir changer le monde...

Ceci étant dit, plus de 12 000 étudiants seront en grève le 31 octobre pour dénoncer les mesures d'austérités du gouvernement Couillard. Plusieurs autres votes de grève se tiendront d'ici la dans partout au Québec. Le chien de garde est prêt à mordre.

Alexandre Legault,

ex-président d'association étudiante collégiale présentement en année sabbatique.

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer