La dignité contre l'intimidation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

L'intimidation sous toutes ses formes est en voie de devenir un comportement généralisé. Que ce soit à la maison, au travail, à la télévision ou dans les réseaux sociaux, l'usage de l'intimidation est presque devenu banal. Ensuite, on s'étonne que les jeunes deviennent des intimidateurs. On ne semble pas réaliser que l'intimidation, le harcèlement et la violence s'attaquent directement à la qualité de nos relations interpersonnelles, bases de toute société.

Pour se donner bonne conscience, certains avancent même que ces comportements agressifs sont naturels puisqu'ils seraient inscrits dans notre patrimoine génétique. Or, l'intimidation n'est en fait rien d'autre qu'un manque total de respect de sa dignité et celle d'autrui. La dignité humaine fonde la Déclaration universelle des droits de l'homme, le plus important document de l'humanité. Elle fonde également l'éthique, l'humanisme et l'éducation obligatoire ainsi que la démocratie et toutes les institutions publiques au service du bien commun. Elle est donc le plus important concept pour une espèce grégaire dont les membres vivent ensemble dans des villes de plus en plus populeuses.

Pour tarir la source de l'intimidation, il faudrait avant tout enseigner aux enfants et aux adolescents les fondements de leur dignité et pourquoi ainsi que comment la respecter dans leurs rapports avec eux-mêmes et autrui. Or, cet enseignement est impossible actuellement, puisque nous n'avons pas encore fondé la dignité humaine et ses exigences sur une conception naturelle, rationnelle et scientifique, donc universelle, de la commune nature des êtres humains. Voilà pourquoi on ignore concrètement comment la respecter chez soi comme chez autrui.

Actuellement, on investit beaucoup de temps, d'énergie et d'argent à pallier les efforts nocifs d'une intimidation croissante. Ne serait-il pas plus moral, efficace et économique de s'attaquer à sa cause principale plutôt qu'à ses effets récurrents comme c'est le cas présent? Un seul cours sur la dignité humaine, placé au coeur du programme d'éthique et de culture religieuse, fera davantage pour prévenir l'intimidation que toute autre approche curative et cela à un coût dérisoire.

Gaston Marcotte, Ph.D.

Professeur associé, Faculté des sciences de l'éducation, Université Laval

Président fondateur, Mouvement Humanisation

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer