Pourquoi faire ça simple?

Partager

La Voix de l'Est

Dernièrement, j'ai suivi une formation de six heures en secourisme. Un bloc de trente minutes y était réservé pour l'utilisation du défibrillateur cardiaque. Il est prouvé que cette petite machine simple d'utilisation, si rapidement utilisée, peut faire toute la différence pour une personne en arrêt cardiaque. Pas besoin de suivre un cours, seulement suivre les instructions enregistrées et transmises. Son utilisation est permise à toute personne. L'importance d'en posséder un à portée de la main se veut primordiale puisqu'il est souvent trop tard lorsque les ambulanciers arrivent sur les lieux.

À ma grande surprise, le formateur nous informa que l'appareil en question n'était disponible que dans deux écoles de Granby. L'un des deux aurait été acquis suite à une collecte de fonds d'un élève jugeant cet instrument comme essentiel en milieu scolaire. Chaque patrouille de police possède le sien et un autre est disponible aux galeries de Granby.

Je m'adresse maintenant aux commissaires de Val-des-Cerfs et aux élus de la Ville de Granby puisque je vous confie beaucoup d'argent par le paiement des taxes scolaires et municipales. Je considère que je suis en droit de vous poser la question suivante: avez-vous au moins regardé la possibilité que chaque école, parc, endroit à forte concentration publique possède ce type d'appareil?

Son coût d'achat (1500$) me semble très raisonnable. Il est inconcevable qu'en 2013, les commissaires n'aient pas jugé bon de doter chaque école du sien (...)

Même son de cloche pour nos élus de la Ville de Granby, où l'on a débloqué des fonds pour l'inutile ferme Miner, des panneaux lumineux trop coûteux. Même chose pour un projet à venir: les toilettes à prix d'or du centre-ville. Avec ces 600 000$, la Ville de Granby pourrait subventionner chacun des marchands du centre-ville pour le coût du papier de toilette et le savon, en plus de lui fournir un défibrillateur cardiaque. Je suis certain que les marchands n'y verraient aucun inconvénient. En dotant les parcs, l'aréna, les piscines, la piste cyclable, de cette machine vitale, la Ville de Granby rayonnerait sûrement plus en faisant figure de pionnier et en sauvant des vies. Messieurs et mesdames du conseil de ville (...) cessez de flusher notre argent dans les toilettes et débutez une gestion intelligente de nos finances!

Normand Labrie

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer