L'or à Richard Garneau

Partager

La Voix de l'Est

De ses premiers Jeux olympiques à Rome, jusqu'aux jeux de Londres de 2012, Richard Garneau aura été l'homme des grands événements sportifs. L'olympisme avait une voix, celle de ce journaliste et amoureux du sport et de ses athlètes. Garneau était un des plus grands dans son domaine et l'une des plus belles voix du Québec. Qui plus est, il était un fin connaisseur des enjeux de l'olympisme et du sport amateur sous toutes ses facettes.

Même à l'antenne de la Soirée du hockey, c'était un réel plaisir de le voir accorder des entrevues aux joueurs entre deux périodes, avec une sorte de bonté qui se dégageait de lui et un ton souvent enjoué. On ressentait le plaisir qu'il avait à faire son métier avec une constante bonne humeur qui le caractérisait.

L'homme semblait éternel de jeunesse. Pour les gens de ma génération, à 82 ans, il avait l'âge de nos parents, mais quelle joie de le retrouver encore au rendez-vous lors des derniers Jeux olympiques. Il méritait une médaille d'or pour l'ensemble de sa carrière et pour l'homme attachant qu'il était. Décidément, le décès de Richard Garneau est une grande perte pour le Québec.

Yvan Giguère

Saguenay

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer