Un simple calcul comptable

Partager

Sur le même thème

La Voix de l'Est

Notre maire M. Goulet nous apprenait avec fierté que sa ville avait réussi, grâce à sa compétence, à libérer un surplus de plus de deux millions pour l'année 2012.

Pas d'augmentation de taxes, mais l'évaluation municipale montait de 8 % et, dans les faits, le compte de taxes de chaque propriétaire augmente et les revenus de la Ville par le fait même suivent une courbe ascendante. Ce n'est pas un miracle du maire, mais un simple calcul comptable. Les seuls qui y trouvent leur compte: la Ville et ses élus.

Dans bien des villes, les payeurs de taxe s'interrogent sur la façon dont leur ville est et a été administrée. À Granby, ils commencent à se poser des questions, et avec raison. Les contribuables n'ont pas de surplus, mais payent de plus en plus cher.

Nos élus semblent sourds et muets, mais ils ont droit de participer et de prendre des décisions pour le bien général des contribuables qui les ont élus. À cet effet, ce n'est pas un monologue du maire qui doit primer, mais bien une consultation et une prise de décision unanime par le conseil pour le bien collectif des citoyens.

Encore un emprunt de 20 millions. C'est M. Goulet qui décide; un demi-million pour des toilettes, l'usine d'eau potable qui ne comble pas les besoins, etc. Comme dirait notre maire, une ville ne peut pas vivre sans dette.

À ce rythme, nous n'aurons pas la chance de savoir si cette façon de faire est la bonne, mais dans les faits, le compte de taxes, lui, augmente d'année en année. Garder sa maison est de plus en plus difficile.

Merci M. Goulet, le calcul vaut le travail!

Denis Hébert

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer