À nous de tracer notre chemin

Partager

Sur le même thème

La Voix de l'Est

Chaque génération apporte sa touche personnelle aux traces que nous allons laisser en souvenirs aux générations suivantes. Chacune est différente et c'est pourquoi nous devons penser un peu plus loin, à ce qui va se passer demain... Si nous agissons mal et que nous ne changeons pas nos attitudes et nos valeurs, cela n'aura aucun impact sur demain, mais ça aura un impact important sur toutes les générations suivantes qui poursuivront nos gestes. En parlant à ma grand-mère, je me rends bien compte que ma génération est bien différente de la sienne. Premièrement dans leur façon d'agir avec les gens. Ils se respectaient et ils étaient toujours heureux de connaître de nouvelles personnes. Aujourd'hui, avec Facebook, c'est bien facile de parler à tout le monde, mais ce qu'on se dit sur les réseaux sociaux, la plupart du temps, nous sommes incapables de nous le dire en face. Ma grand-mère me répète souvent que ce qui faisait que son époque était bien, c'était que les jeunes aimaient se retrouver tous ensemble, pas chacun derrière son ordinateur à parler à des gens qu'ils ne connaissent presque pas. Moi, je trouve que ce qui fait la beauté de leur temps, c'est qu'ils étaient capables d'être beaucoup plus heureux que nous avec beaucoup moins de choses. Sans technologies avancées, ils arrivaient à s'occuper pendant des heures et ça les satisfaisait grandement. Bien sûr quelques-uns d'entre eux vivaient des situations difficiles, mais nous entendions beaucoup moins parler de cas de suicides de jeunes qui étaient découragés de leur vie. Eux, quand ça n'allait pas, ils allaient se changer les idées, en parler à leurs amis et ils trouvaient une solution. Pourquoi nous ne sommes pas capables d'être aussi optimistes et persévérants qu'eux? Mais je pense que ce qui nous manque le plus, à nous les jeunes d'aujourd'hui, c'est la façon d'aimer. J'étais en fascination quand ma grand-mère me racontait comment se passait leur première relation amoureuse, apprendre à se connaître, à respecter l'autre en tout temps pour qu'il se sente bien, être courtois... ce sont toutes des choses qui nous manquent à nous pour avoir de bonnes relations saines. Ils apprenaient à se connaître avant de sortir ensemble, et surtout ils prenaient leur temps avant de s'embarquer dans quelque chose de sérieux, pour être certains de s'aimer. Prendre son temps, aimer pour la vie, respecter les autres, être persévérant et jouir des petits cadeaux de la vie, vous ne trouvez pas que ce sont toutes des choses merveilleuses à faire si l'on espère des jeunes gens heureux qui prendront goût à découvrir la vie? Mes grands-parents ont vécu en profitant de chaque moment et ce sont eux, aujourd'hui, qui nous parlent avec sagesse, et ce sera toujours eux qui me donneront les meilleures leçons de vie. Car leur chemin, ils l'ont bien tracé; à nous maintenant de tracer un chemin qui, j'espère, nous mènera loin.

Dominique Blanchard, 4e secondaire

École J.H. Leclerc, Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer