Les prophéties des Mayas

Partager

Sur le même thème

La Voix de l'Est

L'attention dont le peuple maya fait l'objet ces dernières années se fait de plus en plus vive. La raison principale en est la fin de l'ère du compte long commencé le 3174 av. J.-C. et qui se termine à l'occasion du solstice du 21 décembre 2012.

Cela a suscité bon nombre de spéculations sur ce qui se produira à cette date et durant les années qui suivront.

Au niveau astronomique, le solstice marque l'achèvement du cycle de précession et d'un phénomène appelé synchronisation galactique, un alignement cosmique extraordinaire qui se produit tous les 26 000 ans.

Certains écrits ont paru sur l'importance de 2012 et sur les prophéties. Certains d'entre eux suggèrent que le monde touche à sa fin ou que nous subissons une catastrophe qui met en danger la vie sur Terre. D'une certaine manière, nous sommes responsables de trouver une solution aux problèmes et aux crises qui sont prédits.

Un certain malentendu règne au sujet du calendrier maya. En effet, des calendriers allant au-delà de l'an 4000 représentés sur des stèles de l'empire maya au Mexique et au Guatemala ont été trouvés, ce qui dément les prédictions apocalyptiques pour 2012 attribuées à ces civilisations. Les Mayas ont une conception cyclique du temps, et nous sommes plutôt en présence d'un changement de cycle.

Récemment, à la télévision de Radio Canada, l'équipe de Découverte a mis les prédictions à l'épreuve des faits. Ils ont choisi quatre énoncés et les ont soumis à l'analyse. Il s'agit de:

1- L'alignement planétaire;

2- Les éruptions solaires

au maximum;

3- La collision de la planète avec

un astéroïde;

4- L'inversion des pôles.

En projetant la position des planètes pour le 21.12.12., ils ont trouvé peu probable et même impossible un tel alignement.

Au sujet des éruptions solaires, c'est un phénomène qu'on a connu il y a 11 ans, en 2001, et en 2008. On a vécu avec. La NASA prédit qu'en 2013, les éruptions solaires risquent de se multiplier. Elles pourront endommager les satellites et priver des régions d'électricité.

Quant à la collision de la Terre avec la planète NIBIRU, le scénario ne colle pas. Aucune présence de cet astéroïde.

Enfin l'inversion des pôles. On dit que la fin est proche, que le champ magnétique va basculer. En fait, on a vécu avec ces phénomènes depuis 5 millions d'années. Il n'y a vraiment pas de danger.

Nous sommes à un tournant avec les crises et les changements climatiques. Le message des Mayas en est un de responsabilisation.

Le 21.12.12 ne correspond pas à la fin du monde, mais à un changement d'ère. Certains se plaisent à dire que celle-ci en sera une de lumière, de paix et d'harmonie.

Roger Duval

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer