Nous sommes toujours en mode éducation (deuxième partie)

Partager

La Voix de l'Est

L'Humanité est toujours en pleine évolution, c'est-à-dire en mode éducation, en mode de «sortir de» pour «aller vers». Mais, par expérience, elle sait qu'elle doit être éveillée pour conserver les acquis et qu'elle doit en même temps lutter sur tous les fronts. Les forces de l'inertie seront toujours là pour faire obstacle à l'éducation et détruire les acquis, mais la longue Histoire de l'Univers et de l'Humanité nous inspire confiance.

Tous les jours, les éducateurs devront faire face aux anti progrès et aux anti évolutions. Ils rencontreront sur leur chemin les anti environnementalistes, les anti féministes, les anti syndicalistes, les anti souverainistes, les anti impôts, les anti solidarités, les anti démocrates, les anti pacifistes, les anti carrés rouges, les anti indignés, les anti laïcités, les anti gais, les anti migrants.

Mais qui aurait pu croire qu'un jour le mur de Berlin tomberait et que le président des États-Unis serait un Afro-Américain? Qui aurait pu croire que l'esclavage perdrait sa normalité et que le principe d'égalité de la femme et de l'homme serait au moins reconnu? Qui aurait pu croire que la solidarité syndicale pacifique et démocratique aurait réussi à faire reconnaître les droits des travailleurs et que la préséance accordée à la protection de l'environnement sur des projets économiques serait mise de l'avant?

Les accouchements sont toujours longs et pénibles. Toutes les causes comptent leurs lots de sacrifiés. Nous le savons: les causes qui meurent sont celles pour lesquelles on ne meurt pas. Elle est longue, cette liste des éducateurs de l'Humanité: Socrate, Jésus de Nazareth, Abraham Lincoln, Mahatma Gandhi, Martin Luther King, René Lévesque, Michel Chartrand, Madeleine Parent, Françoise David, Harvey Milk, etc. Ajoutons les millions de soldats qui, au cours des deux grandes guerres, ont donné leur vie pour sauver la liberté, les millions d'hommes et de femmes qui ont lutté contre l'esclavage et les apartheids, les millions de femmes qui luttent toujours contre l'exclusion et la discrimination, les millions de personnes qui luttent contre les lois discriminatoires envers les gais et les lesbiennes, les millions de personnes qui luttent contre les décisions unilatérales, arbitraires et injustes qui frappent les travailleurs et en particulier les femmes, les migrants et les homosexuels, les millions de personnes qui luttent contre le braconnage, la destruction des grandes forêts, la pollution des cours d'eau, la production des gaz à effets de serre, la monoculture industrielle, les millions de personnes qui luttent pour sortir l'Humanité du contrôle ultraconservateur de l'obscurantisme religieux, les millions de personnes engagées dans des causes humanitaires et des organismes communautaires.

L'action éducative suscitée par les forces de l'évolution est un long accouchement accompagné par de profonds tiraillements, mais, nous en sommes certains, le bébé naîtra et jamais il ne retournera d'où il vient. L'éducation, «cette sortie de» pour «aller vers», est le chemin suivi par la gauche depuis le Bing Bang, la première cyanobactérie et l'arrivée de l'homo sapiens. Et comme le dit la chanson, ce n'est qu'un début. Toutes les générations ont eu leur minorité de gauche qui, comme la proue d'un navire, a fendu la vague et conduit les passagers sur de nouvelles rives, les rives de la démocratie, de la liberté, de la solidarité, de l'égalité, de l'inclusion et de la fraternité.

André Beauregard

Shefford

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer