Faisons entrer les ergothérapeutes dans nos écoles

Partager

La Voix de l'Est

La première fois où j'ai été en contact avec une ergothérapeute, c'était pour mon fils pour un suivi une fois par semaine. Je l'avoue, je ne comprenais pas la définition de ce métier! Lors des rencontres, mon fils travaillait fort tout en s'amusant. Je voyais l'impact sur sa coordination, son estime de soi et son initiative. À titre de maman d'un enfant autiste, je suis allée suivre une formation sur les difficultés sensorielles à Longueuil avec une ergothérapeute. Quelle révélation j'ai eue! Je comprenais enfin les interventions de l'ergothérapeute de fiston et je reconnaissais tellement d'élèves qui avaient été dans ma classe! Je les comprenais enfin! Je me disais: pourquoi n'ai-je pas eu cette formation comme enseignante? J'aurais agi différemment avec plusieurs de mes élèves. J'aurais compris pourquoi Jean avait besoin de se bercer sur sa chaise et pourquoi Marie ne cessait de mâcher ses cheveux.

Combien de journées pédagogiques ai-je eues où je me disais: je perds mon temps, ça ne me sert à rien, etc. Vous vous reconnaissez? Eh bien, demandez à votre direction d'avoir une formation donnée par une ergothérapeute sur les difficultés sensorielles au plus vite! Et pas une formation donnée par quelqu'un qui n'est pas ergothérapeute! C'est très facile d'acheter du matériel spécialisé dans un catalogue. Mais de comprendre les besoins et/ou difficultés liées au sensoriel, c'est autre chose! À chacun son métier! Je vous assure que vous sortirez changés de cette formation en voyant maintenant vos élèves sous un angle différent... Et vous, membres de la direction, soyez innovateurs en offrant une journée très informative, et surtout, très utile à votre personnel! Avez-vous déjà remarqué vos enseignants lors de vos assemblées? Certains griffonnent, d'autres mâchent de la gomme, certains se balancent sur leur chaise, d'autres parlent. Certains se retrouvent toujours dans le fond de la salle et d'autres toujours bien placés face à vous. Pourquoi? Eh bien, certains ont besoin pour se concentrer de mâcher de la gomme et d'autres ont besoin de bouger. D'autres ne peuvent être assis à côté de telle personne, car son parfum est trop fort, etc. Une formation sur les difficultés sensorielles permet aussi de bien nous connaître afin de reconnaître nos limites avec les enfants. On ne mettra pas un enfant qui est très sensible au niveau des sons ou des odeurs dans la classe de madame X qui met des «plugs in» et parle toujours fort. Sans comprendre ses difficultés sensorielles, on le met dans cette classe, et cet enfant risquera de se désorganiser souvent. On dira peut-être de lui qu'il a des troubles du comportement alors que c'est au niveau du traitement sensoriel que ça se passe!

Je viens de passer deux journées à suivre une formation donnée à Bromont sur les stratégies sensorielles à utiliser à l'école et à la maison avec Diana Henry qui vient de l'Arizona. Je n'ai qu'un mot à dire: WOW!

Gens de la CSVDC, vous parlez d'ouvrir deux nouvelles écoles dans les prochaines années. Et bien, je vous invite fortement à faire entrer une ergothérapeute dans votre équipe pour les plans de la cour extérieure. Faites évaluer si les jeux de la cour répondront aux besoins sensoriels des enfants. C'est primordial de considérer les besoins vestibulaires et proprioceptifs. Vous ne comprenez pas? Demandez à une ergothérapeute! Partez un projet pilote pour étudier si une cour d'école avec l'équipement nécessaire au développement des enfants améliore leur comportement et leur attention en classe. Vous allez être agréablement surpris du résultat! Et s.v.p.! Ne privez plus les enfants de récréations! Vos troubles de comportement ne risquent que d'augmenter. Créez un espace dans votre cour pour ces enfants qui ont besoin de plus d'intensité que les autres et faites-les bouger! Ils en ont besoin!

Les gens qui passent dans notre vie ont souvent un impact, quel qu'il soit. Et bien, pour moi, mon fils est celui qui m'a amenée à connaître un nouvel univers (ergothérapie, autisme...) qui a transformé la mère, l'enseignante que j'étais et l'éducatrice que je suis maintenant. Merci mon grand de si bien grandir, je suis très fière de toi!

Dominique Labrecque

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer