Le cours ECR et la liberté des parents

La Voix de l'Est

Actuellement, je participe et je continuerai à participer aux activités de la Coalition pour la liberté en éducation (CLÉ) (http://coalition-cle.org/) pour que les parents retrouvent leur droit de choix concernant le cours d'ECR ou en attente de l'abrogation de la loi constituant le cours ECR. J'appuie tous les parents qui veulent faire reconnaître leur droit de refus pour leurs enfants à suivre ce cours. Depuis 1976, j'ai travaillé à l'indépendance du Québec; maintenant je travaille pour l'indépendance des parents du Québec.

Je félicite les parents qui défendent leur droit de liberté concernant leurs enfants. L'État doit-il dominer les parents et être responsable des enfants du Québec? L'État du Québec est-il devenu une dictature? Vive les parents libres au Québec!

Premièrement, le cours ECR est un cours qui veut développer le multiculturalisme chez les étudiants, je ne comprends pas le Parti québécois dans son aveuglement. Pourquoi accepterions-nous de renier notre identité en passant les étudiants au crible des accommodements? S'ouvrir aux autres c'est bien, mais le cours ECR veut obliger les jeunes à renier leur identité sous le couvert des accommodements.

Deuxièmement, je préfère appuyer un parti politique qui respectera soit le choix des parents pour leurs enfants ou qui abolira simplement le cours ECR pour le remplacer par un autre cours. Soit un cours d'histoire du Québec, soit par le remplacement des heures allouées au cours ECR par des heures pour l'étude du français, des mathématiques, de la musique ou un autre cours.

Jacques Beauséjour

Professeur retraité et premier député du Parti québécois du comté d'Iberville 1976-1985

Saint-Hyacinthe

Abonnez-vous à La Voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer