Le but d'Alain Côté...

La froide accolade entre Pierre Karl Péladeau et... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

La froide accolade entre Pierre Karl Péladeau et Stéphane Bédard au Salon bleu, jeudi.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gilles Duceppe n'a pas parlé de vol dans son allocution de départ, jeudi, lorsqu'il a rappelé l'échec référendaire de 1995. «Le pays, qui était à portée de main, nous a malheureusement échappé», a-t-il déclaré.

À sa sortie de la permanence du Bloc québécois, il m'a expliqué qu'il n'avait jamais mentionné ce mot dans le passé. Pourtant, c'est le thème cher aux ténors péquistes, dont Pierre Karl Péladeau. Ce référendum «a été purement et simplement volé», a déclaré PKP à son arrivée en politique.

Duceppe n'est pas de cette école de pensée dans son analyse de l'histoire. «Est-ce que le but d'Alain Côté était bon?» m'a-t-il lancé avec humour, en référence au but refusé aux Nordiques de Québec en 1987, une décision qui a privé l'équipe d'une victoire importante contre le Canadien de Montréal.

Ce n'est pas que Duceppe approuve le comportement du camp du Non pendant la campagne référendaire. Mais contrairement à Péladeau, il a toujours manifesté un grand respect pour les institutions. D'accord ou non avec l'arbitre, on respecte sa décision. Même chose pour les choix de l'électorat. Lundi soir, lorsqu'il s'est présenté devant ses militants après avoir pris connaissance de sa défaite dans Laurier-Sainte-Marie, il a entendu des huées à l'endroit de ses adversaires. Il a rappelé tout le monde à l'ordre en signalant que le résultat est le fruit d'un exercice démocratique.

Ils ont été nombreux, au lendemain des élections, à signaler l'échec du Bloc québécois malgré le retour de son ancien chef. C'est vrai que le pourcentage des voix recueillies n'a pas été à la hauteur des attentes même s'il a fait élire 10 députés. Mais personne n'a eu un mot à redire sur l'effort de Gilles Duceppe pendant cette campagne électorale :  il a bâti une équipe de candidats en un temps record et il a tenu sa place dans le débat public. Jeudi, son collègue Louis Plamondon a révélé que le Bloc québécois termine cette campagne avec un léger surplus, et qu'aucune des circonscriptions n'en sort endettée. Duceppe tenait à laisser une «maison en ordre».

Il est clair que privés de sa notoriété et surtout de son expérience, les 10 élus du Bloc québécois auront beaucoup de mal à se faire entendre à Ottawa. Mais personne ne pourra en faire porter le blâme à Gilles Duceppe.

Il fallait le voir avec sa femme Yolande, jeudi, à l'extérieur de la permanence du Bloc, pour comprendre que contrairement à 2011, il ne sort pas meurtri de cette campagne électorale. Il en sort libéré. Contrairement à ses habitudes, il n'a pas pris de questions des journalistes après son allocution. Il savait qu'on l'entraînerait sur la démission de Stéphane Bédard à Québec, et qu'un tel sujet ne ferait que le ramener dans un débat politique qu'il venait de clore.

Je me suis retrouvé par hasard à ses côtés dans l'ascenseur vers la sortie. Sa première résolution est d'aller donner un coup de main à sa soeur au Théâtre Jean Duceppe. On le verra encore dans l'actualité, mais pour d'autres causes. Et compte tenu du respect qu'il a toujours manifesté pour les institutions, je ne serais pas surpris de voir les gouvernements lui confier à l'occasion des mandats de médiation dans les dossiers qui exigent compétence et indépendance d'esprit.

LES IMAGES DE LA SEMAINE

• Stephen Harper et Justin Trudeau déposant ensemble une couronne de fleurs à la cérémonie de commémoration des attaques contre des militaires canadiens par deux jeunes radicalisés il y a un an.

• La froide accolade entre Pierre Karl Péladeau et Stéphane Bédard au Salon bleu, jeudi.

• La ministre Lise Thériault en larmes pendant sa conférence de presse de vendredi sur le comportement allégué de policiers de la SQ à l'endroit de femmes autochtones à Val-d'Or.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer