Le Vol et le Boeuf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sylvain Charlebois
La Voix de l'Est

Il semble y avoir une recrudescence des vols de viandes ces derniers temps partout au pays. Québec, Sherbrooke, Guelph, Toronto, Calgary, Vancouver, bref, plusieurs villes ont vu leurs commerces se faire dérober des viandes, principalement du boeuf. Les vols varient du simple petit larcin de quelques kilos dans les épiceries à des quantités dépassant les 40 000 kilos, comme ce fut le cas à Hamilton. Les camions de cargaison de viandes sont maintenant la cible des cambrioleurs. Le vol a toujours été un problème pour le commerce de détail en alimentation, et pas seulement pour la viande. Fruits de mer, fromages, bières, vins, tout y passe. Mais la popularité de la viande bovine est plus que manifeste. Le fait que l'on rapporte de plus en plus ce genre d'incident n'est sans doute pas le fruit du hasard.

Selon Statistique Canada, le prix de certaines viandes, notamment celui du boeuf et du porc a augmenté de façon spectaculaire depuis plus d'un an. Pour le boeuf, un produit plus dispendieux, l'inflation dépasse 15 %, puis 12 % pour le porc. L'augmentation des douze derniers mois s'ajoute ainsi à une hausse de plus de 10 % en 2014. La seule bonne nouvelle est que les prix ont probablement atteint un plateau en juillet dernier puisque les prix du porc et du boeuf ont diminué en août pour la première fois en plusieurs mois. Cependant, il va sans dire que notre relation avec la protéine animale a été lourdement mise à l'épreuve ces derniers temps. Et puisque les médias traitent du sujet sans cesse, vraisemblablement, certains voyous y voient une occasion d'affaires.

En termes de valeur marchande, ces larcins n'atteignent évidemment pas le sommet du vol de sirop d'érable commis en 2013 au Québec, une histoire qui a fait le tour de la planète. Mais dans ce cas-là, il s'agissait néanmoins d'un produit alimentaire de luxe. Dans le cas de la viande, malgré l'élasticité de la demande, une diète équilibrée nécessite une bonne dose de protéine. Le boeuf est une viande rouge nutritive pouvant faire partie d'une alimentation saine. Sans quoi, ceux qui ne consomment pas de boeuf ou d'autres viandes rouges, doivent forcément porter une attention particulière à l'intégration régulière de substituts de viande à leur alimentation. La viande offre pour ainsi dire des éléments nutritifs quasi irremplaçables. Pour les familles moins nanties, ces dernières années furent éprouvantes et les banques alimentaires peuvent en témoigner. Ces produits alimentaires trouvent refuge dans des garages, des valises de voiture, et même chez des grossistes pour être vendus à des restaurants.

Certains prétendent qu'il existe un marché noir pour les viandes, et surtout pour le boeuf, un peu partout en Amérique. Sans preuve, il est toujours difficile de le démontrer, mais dans la majorité des vols, la cargaison en question n'est jamais retrouvée. Selon la police de Toronto et de Calgary, le crime organisé s'intéresse de plus en plus à l'alimentation, et plus particulièrement aux produits dispendieux comme le boeuf, le poisson et les fruits de mer. Pour accompagner des gardiens de sécurité et un système de surveillance discret, certains commerces, même au Québec, songent à installer des systèmes antivol sur l'emballage des viandes afin de décourager les mauvais esprits.

Le problème n'est pas simple. Selon certains rapports, une personne sur onze qui sort d'un commerce alimentaire vole au moins un produit. Pour un commerce alimentaire moyen au Canada, le vol à l'étalage représente des pertes de 2500 $ à 3500 $ par semaine. En ajoutant les camions dérobés en amont de la chaîne, c'est beaucoup de nourriture qui peut exposer certaines personnes à de plus grands risques d'insalubrité et d'innocuité. C'est un pensez-y-bien!

Avec l'inflation alimentaire des dernières années, les choses risquent de se compliquer davantage. Alors, ne soyez pas surpris de voir dans un avenir rapproché un gadget électronique sur votre steak favori. Si vous percevez ces systèmes comme une nuisance, rappelez-vous que les gardiens de sécurité, les caméras et possiblement bientôt des puces antivol, permettent au prix de votre steak de demeurer à un niveau raisonnable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer