Le gros bon sang

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Quoi de plus formateur que le voyage? Une fois sorti de notre routine, on n'en finit plus d'apprendre.

Paraît qu'il n'y a rien de mieux pour nous renforcer le mental. 

Parlez-m'en!

J'arrive d'une semaine de vacances sur une île de Cuba.

Après avoir appris, entre autres, à commander une bonne omelette-deux-oeufs-jambon-fromage-tomate-salt-and-pepper en espagnol, j'y ai découvert... que j'avais du bon sang! 

À qui dois-je cette merveilleuse découverte? Aux punaises de lit! 

À moins que ce soit des puces de sable... 

Là-bas, le médecin m'a dit que je me faisais piquer par les puces de sable. Toutefois, j'ai lu que ces bibittes suceuses de sang s'acharnaient surtout sur les chevilles et les jambes. Moi, je me réveillais chaque matin avec de nouvelles boursoufles rouges sur les mains, le cou, les bras, les jambes, les pieds, le torse et le dos... Seul mon visage était épargné. Visiblement, les punaises n'aiment pas la crème de nuit Neutrogena. Mon chum, lui, rien. Même pas une rougeur qui s'apparente à une piqûre de maringouin.

Bref, difficile de dire quel insecte m'assaillait. 

Tout ce que je sais, c'est que ça pique en crousse!

Les femmes qui pensent avoir atteint le sommet de ce qui peut exister en terme de démangeaisons lors de leur dernière infection vaginale à levures n'ont rien vu. Les chasseurs qui partent sans leur Régions-Sauvages-Off-protection-6-heures-Deet-30% non plus. 

C'est simple : ces bestioles peuvent nous rendre fous! 

Ça démange tellement qu'on se surprend à rêver de se gratter avec une brosse métallique rotative.

Un soir, plus de 50 piqûres me démangeaient en même temps. M'être écoutée, je pétais toute la vaisselle disponible au buffet. 

- Mets de la glace!

- Fais un X dessus!

Tout le monde tentait de m'aider du mieux qu'il pouvait. J'ai saupoudré mes draps de poudre pour bébé. Rien à faire. Me suis tenue à la piscine pour éviter la plage, niet. Bu du vino tinto pour tenter d'oublier que ça me piquait tant, nada. Le mal était fait. 

J'ai donc passé la semaine en compagnie de mes nouveaux meilleurs amis : Benadryl et Calamine. Mon bâtonnet de Benadryl est d'ailleurs devenu la chose la plus précieuse à mes yeux. J'avais tellement peur de le perdre que je m'y accrochais comme un koala à sa branche de bambou. 

Mon passeport? Pffffff! 

Inutile de vous dire que lors de mon prochain voyage dans le Sud, je vais faire le plein d'antihistaminique et de calamine rose. Je vais me bourrer de Claritin avant le départ et en prendre encore une fois sur place. Mon bagage va contenir de la poudre pour bébé, de la poudre de talc, du Vics (comme par magie, ça stoppe les démangeaisons), des colliers à puces pour mettre aux chevilles, du Watkins et du Skin so Soft, de la citronnelle, du Off et du Muskol. Ma valise pèsera

40 kilos et je payerai le surplus. Je m'en fiche! J'amènerai juste moins de paires de souliers.

Pas vrai que je vais de nouveau servir de buffet aux puces, punaises et petits poux de ce monde dans un tout inclus sous le soleil.

C'est ça, où on planifie un voyage de ski avec nuitées dans un hôtel de glace.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer