La jeunesse, au carrefour de l'engagement

Saviez-vous que plus de 2,4 millions de Québécois s'engagent bénévolement et... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Saviez-vous que plus de 2,4 millions de Québécois s'engagent bénévolement et que ceux-ci contribuent annuellement à hauteur 7 milliards de dollars dans notre économie ? Cet engagement est malheureusement peu tangible pour notre société.

Saviez-vous qu'au Canada, plus de deux tiers des moins de 19 ans déclarent s'investir bénévolement dans un organisme ? C'est près de 50 % plus élevé que la moyenne ! Pourtant, l'étiquette « les jeunes s'engagent moins que leurs aînés ! » est encore trop souvent présente.

Les jeunes s'engagent donc ! De plus, ils investissent de nouvelles formes qui échappent aux critères dits « classiques ». Ils s'engagent à travers des actions qui se veulent plus pragmatiques et axées sur des bienfaits concrets autant pour la société que pour l'individu. Nous assistons à la recherche d'un bonheur par l'accomplissement individuel à travers un projet collectif et à la volonté de trouver une réponse locale à des enjeux globaux.

Au Québec, à la vue des défis sociaux, économiques et écologiques de notre génération, il est urgent de donner une voix à la jeunesse et de lui donner des occasions d'émancipation. En effet, s'engager est un vecteur de développement social et psychologique. S'engager, c'est aussi construire son identité et sa conscience par le développement de l'autonomie et du sentiment d'appartenance. S'engager c'est accroître sa persévérance scolaire et ses saines habitudes de vie. Le bénévolat et le volontariat incarnent cette vision de jeunes altruistes, prêts à se dépasser et à relever des défis, à la fois acteur et créateur. Les carrefours jeunesse-emploi (CJE) encouragent quotidiennement ces jeunes, nonobstant leurs origines culturelle ou sociale, à s'investir dans des projets d'utilité collective à leur image tout en développant leurs propres capacités d'agir. Les CJE travaillent afin que chacun ait une voix au chapitre car, dans cet effort commun, nous ne pouvons manquer d'aucune voix pour façonner le Québec de demain dès aujourd'hui.

(...) Nous sommes donc convaincus que la jeunesse sait où elle va ! Elle propose une nouvelle voie où vivent des utopies concrètes, combinant esprit d'entreprise et volonté de changer le monde, convictions fortes et ouverture à l'Autre, réussite individuelle et intérêt collectif ancrés dans le réel.

Laissons la place aux initiatives jeunesse et citoyenne afin d'actionner un puissant levier d'émancipation et de développement de potentiel pour les jeunes du Québec !

Alexandre Soulières

Directeur général du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer