Ferme Héritage Miner: un atout indispensable en sécurité alimentaire

Le Comité sécurité alimentaire du Groupe actions solutions pauvreté (GASP) a... (Christophe Boisseau-Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Christophe Boisseau-Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Le Comité sécurité alimentaire du Groupe actions solutions pauvreté (GASP) a appris avec regret la fermeture de la Ferme Héritage Miner (FHM) après seulement quelques années d'existence. Nous croyons que les retombées des activités de cet organisme d'économie sociale ont été sous-estimées par le conseil municipal de Granby.

En se désengageant financièrement, les élus privent les citoyens d'un projet structurant pour notre milieu. En effet, depuis sa création en 2008, la FHM a été un acteur central dans le développement du dossier de l'agriculture urbaine et de proximité (AUP) à Granby. Elle a contribué à mobiliser le milieu et elle a démontré que les objectifs de l'AUP pouvaient très bien s'intégrer dans les stratégies de planification et d'aménagement du territoire.

La Ferme a, entre autres, offert son expertise pour soutenir et animer les cinq jardins collectifs qui ont débuté leurs activités il y a trois ans. Elle a ainsi contribué à l'adoption de saines habitudes de vie chez les moins nantis, car jardiner, c'est bon pour la santé! En effet, plusieurs études ont établi une corrélation entre la consommation accrue de fruits et légumes et le fait de cultiver un lopin dans un jardin collectif ou communautaire. Même le gouvernement du Québec a récemment emboité le pas en mettant en place une première stratégie d'agriculture urbaine pour «répondre à une demande grandissante des citoyens pour des aliments produits localement et pour une agriculture de proximité».

La Ferme a aussi développé un projet spécial visant à soulager la faim avec SOS Dépannage Moisson Granby et différents partenaires. Depuis 2013, 100 % des récoltes du potager urbain étaient utilisées par la soupe populaire du Partage Notre-Dame et entre 2012 à 2017, plus de 4000 kilos de légumes et près de 2000 kilos de porc ont été donnés à SOS Dépannage en soutien à sa mission d'aide alimentaire.

Très peu de Villes au Québec ont investi ce champ d'activités et Granby innovait en démontrant qu'il était possible de conjuguer des intérêts sociaux, économiques, agrotouristiques, éducatifs, patrimoniaux et environnementaux dans un seul et même projet qui profitait à l'ensemble de sa population. D'ailleurs, en 2015, l'organisme Vivre en Ville qui contribue, partout au Québec, au développement de collectivités viables, a cité la Ferme Héritage Miner parmi les soixante-dix initiatives inspirantes de villes nourricières à travers le monde.

C'est pour toutes ces raisons que le comité sécurité alimentaire du GASP appuie les démarches du comité de sauvetage de la Ferme Héritage Miner et souhaite que des solutions novatrices puissent être mises de l'avant afin d'assurer la reprise des activités et la consolidation de cette ressource qui appartient à notre richesse collective.

Nicolas Luppens,

Coordonnateur du Groupe Actions Solutions Pauvreté (GASP)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer