Lettre à Mgr Lépine, archevêque de Montréal

Permettez-moi Mgr Lépine de réagir à vos récents... (123RF)

Agrandir

Permettez-moi Mgr Lépine de réagir à vos récents propos sur le scandale des prêtres pédophiles. Ils ont eu un tel retentissement à l'échelle québécoise qu'ils ont dépassé très largement les frontières de votre diocèse, m'accordant par le fait même la légitimité de vous soumettre quelques considérations sur cette triste problématique.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Permettez-moi Mgr Lépine de réagir à vos récents propos sur le scandale des prêtres pédophiles. Ils ont eu un tel retentissement à l'échelle québécoise qu'ils ont dépassé très largement les frontières de votre diocèse, m'accordant par le fait même la légitimité de vous soumettre quelques considérations sur cette triste problématique. L'étonnante entrevue exclusive que vous avez accordée au Journal de Montréal jeudi dernier a démontré clairement que beaucoup de travail reste à faire pour que la gestion épiscopale à l'égard de cette problématique soit à point.

Alors que vous êtes à la recherche de mesures efficaces pour adresser un «message clair» aux prêtres à l'égard des scandales sexuels, vous donnez l'impression de ne pas avoir pris conscience que le moyen le plus efficace consiste, il me semble, à assurer une gestion rigoureuse par les évêques des délits commis par leurs membres et non pas à accroître un climat de méfiance au sein du peuple et de l'Église à leur égard en semant la méfiance, la suspicion et un doute généralisé sur tous sans distinction affectant par la même occasion l'annonce de l'Évangile par ceux-ci.

Ainsi, comment expliquez-vous le fait de ne pas avoir reconsidéré la décision de votre comité aviseur de soutenir financièrement jusqu'à la fin de ses jours un prêtre reconnu coupable en 2008 de pédophilie? Même si ce cas a été traité avant votre entrée en fonction comme archevêque de Montréal, une rectification de votre part vis-à-vis ce cas aurait sans doute un grand impact auprès des prêtres ainsi qu'auprès de la population.

L'autre aspect que j'aimerais aborder concerne la justice réparatrice envers les victimes de ces tragédies innommables. Quelles sont les mesures que vous avez prévues dans votre plan d'action concernant l'aide si nécessaire à offrir aux personnes blessées par ces situations? Avez-vous prévu leur offrir des compensations financières? Leur offrirez-vous une aide psychologique pour surmonter cette tragédie dans leur vie? Comment prévoyez-vous recréer le lien primordial avec le vécu de foi de ces personnes?

Certes, de tels délits commis par des prêtres ne devraient pas exister, mais malheureusement la réalité laisse voir leurs existences dont on aurait préféré ne pas avoir à en faire l'admission. Tout comme pour vous, ces scandales font naître une honte indescriptible et une immense tristesse. Par ailleurs, comme vous le mentionnez vous-même, de nombreuses mesures ont été adoptées au cours des dernières années par les différentes instances de l'Église pour contrer ces délits. Le défi d'une gestion responsable du collège épiscopal de cette triste problématique demeure le meilleur moyen afin de responsabiliser le clergé en général et de permettre à l'Église de retrouver ses lettres de noblesse auprès de la population.

(...)

En terminant, j'adresse une prière avec une grande insistance auprès du Christ Jésus afin d'accorder aux victimes de tels gestes de la part des membres du clergé une grâce particulière de guérison et cela tout spécialement en cette année consacrée à la miséricorde divine, j'ai la certitude intérieure que le Seigneur exaucera cette prière.

 

Claude Lamoureux, prêtre Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer