Le Tandem, une ressource à préserver

Bonjour. Je me nomme Amanda.Comme les instances gouvernementales s'apprêtent à... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Bonjour. Je me nomme Amanda.

Comme les instances gouvernementales s'apprêtent à prendre une décision regrettable à l'égard des services offerts à la jeunesse de notre région, je tiens à vous partager mon expérience vécue au Tandem durant mon adolescence en mon nom, au nom des jeunes accueillis à la ressource, mais aussi de ceux qui n'auront pas cette chance. C'est vrai que Jérémie, Marie-Anne, Félix et tant d'autres auraient pu le faire aussi... Devenue une adulte responsable, avec un bout de chou pour en témoigner et dont j'ai la garde, soit dit en passant, je tenais à m'impliquer personnellement.

Au départ, les éducateurs du Tandem ont été là pour moi alors que je n'avais aucun chez-moi; personne n'était capable de m'accueillir. Je sais très bien aujourd'hui que je n'étais pas toujours prête à entendre ce qu'on avait à me dire. Il faut comprendre que les gens trouvaient aussi difficile d'entendre que j'ai vu ma mère mourir et que je m'en sentais coupable. Non! Je n'avais pas besoin de pitié, qu'on pleure avec moi non plus, mais simplement qu'on m'écoute encore et encore crier ma douleur... Dieu qu'ils ont eu de la patience et du respect alors que j'en manquais. Jamais, je n'ai ressenti de rejet: ils comprenaient mes gestes parfois inacceptables... On peut me nourrir, m'écouter encore et encore pour qu'enfin, je puisse apaiser cette peine sans jamais l'oublier. C'est le deuil ça!

Nous sommes plusieurs jeunes à avoir les mêmes besoins même si vous ne nous voyez pas, puisque les économies semblent prioritaires.

Une présence chaleureuse, accueillante et respectueuse dans un milieu à notre image où on peut reprendre gout à notre vie.

Ce refuge dont je vous parle où encore hier je téléphonais pour donner signe de vie et présenter mon bébé ne doit pas disparaître... Où vais-je téléphoner à l'avenir? Chez vous...?

 

Amanda, ancienne jeune du Tandem

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer