Hausse des tarifs à la piscine Miner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Voix de l'Est

Comme mesdames Germain et Breton l'ont exprimé plus tôt en cette page, je désire moi aussi exprimer mon regret quant à la hausse des tarifs à la piscine Miner pour le 50-64 ans. Et si je peux me permettre, faire ma petite suggestion bien humblement.

Car oui, faut avouer que cette hausse de 66% est un assez bon plongeon dans nos porte-monnaie de 50-64 ans d'un seul coup! Rien pour encourager l'activité physique chez les gens pour qui celle-ci devient de plus en plus déterminante quant à leur qualité de vie. Un peu paradoxal aussi le fait que la Ville ait une politique des Aînés, avec notamment de bien beaux programmes d'activité physiques, alors que ce groupe de citoyen s'en approche drôlement.

À l'instar d'autres exemples de tarification à la mode du jour dans de plus hautes sphères d'administration publique, pourquoi ne pas moduler cette tarification en réservant certaines plages horaires spécifiques aux anciens tarifs, ou à d'autres moins élevés, afin que ces personnes qu'on sait disponibles en tout temps du jour puissent continuer à profiter de leur ancien tarif - ou d'une hausse moins drastique de celui-ci?

Même si le chiffre «65» sonne traditionnellement comme l'âge fatidique de la «prise de retraite», il n'en demeure pas moins qu'en 2015, celle-ci est de plus en plus l'affaire des 50 ans et plus. Nombre d'endroits le démontrent dorénavant par l'application de prix avantageux pour cette nouvelle catégorie. Et que dire de l'aspect quelque peu contradictoire de la Ville, qui se targue d'être la Ville Ami des

Aînés tout en décourageant les citoyens qui le sont presque.

Si je ne m'abuse, n'existe-t-il pas des temps dans la journée où il n'y a encore aucune utilisation de la piscine, que ce soit en cours ou bain libres? Très tôt le matin ou en avant-midi, par exemple? On pourrait alors rendre ces temps accessibles avec une tarification spéciale aux personnes ici concernées, afin de leur favoriser l'accès. Ou simplement prendre des plages-horaires déjà en place, mais de moindre achalandage, et y appliquer une nouvelle tarification?

Politique des Aînés ou non, dans une perspective de gestion à long terme, il aurait peut-être fallu songer bien avant à commencer une hausse progressive. Le choc en aurait été un peu moins brutal...

Cécile Fournier

 

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer