Les fruits et la bière

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Philippe Wouters
La Voix de l'Est

CHRONIQUE / Depuis des siècles, les fruits et la bière entretiennent une relation de complicité. Autrefois utilisés pour adoucir une bière « malade », les fruits sont aujourd'hui utilisés, plus noblement, pour donner des arômes et du goût à la bière.

J'entends souvent dire que la bière aux fruits était une bière brassée pour les femmes. C'est tout à fait vrai. Depuis des siècles, les brasseurs francophones du vieux continent ont toujours appelé les bières par la région de production (bière de Berlin, de Munich, de Bruxelles, etc.), par la couleur (bière brune, bière blanche), mais également par le genre (bière de table et bière de dames). On brasse depuis de très nombreuses années des bières aromatisées pour plaire aux dames. 

Bière fruitée, bière sucrée ? 

La bière de dames était une bière sucrée aromatisée avec un petit fruit, souvent la framboise, parfois la groseille qui offrait des arômes marqués de fruits et une finale douce, voire légèrement sucrée. Aucune amertume et un très faible taux d'alcool. La bière plaisait aux dames. Elle devait sûrement plaire également à quelques messieurs, mais l'histoire ne s'en vante pas. 

Pour beaucoup de consommateurs, une bière aux fruits est une bière sucrée. Et pourtant, si on comprend les techniques de fermentation, on remarquera que le fruit est très souvent ajouté au mout, avant fermentation. Il subit donc également cette fermentation, le sucre du fruit est transformé en alcool, diminuant ainsi le taux de sucre dans la bière. Une bière aux fruits n'est donc pas forcément sucrée. Ce sont les années 80 qui ont bouleversé les goûts dans la bière. 

Un renouveau contemporain

En Belgique, au début du siècle dernier, plusieurs brasseries produisaient des bières fruitées et non sucrées. Brassées dans la région de Bruxelles, on les appelle encore « lambics aux fruits ». Au cours des années 80, la consommation de ce type de produits était en diminution. Les consommateurs voulaient des produits sucrés. Il s'est donc créé deux mouvements : la création de bières édulcorées par plusieurs et le respect des traditions pour d'autres. Aujourd'hui, les goûts des consommateurs changent. Ils désirent retrouver les arômes et saveurs des bières d'antan. Le plaisir de boire une bière acidulée, sèche et bien fruitée. 

Les brasseries qui avaient fait le pari de continuer la tradition n'ont jamais eu un carnet de commandes aussi bien rempli. Les brasseries qui avaient édulcoré leurs bières nous offrent dorénavant des cuvées « historiques­ » sans artifices. 

Du côté des microbrasseries, les bières aux fruits sont de plus en plus populaires. On y trouve des bières aromatisées aux fruits, au sirop de fruits, à la purée de fruits ou aux extraits, offrant une sensation douce, acidulée, houblonnée ou parfois sucrée. Elles plaisent aux dames et aux messieurs, sans distinction de genre ou de publicité.

SUGGESTIONS DE LA SEMAINE

Bière de Balcon

L'Espace Public

Montréal

Présentation

Sur une base de bière sure, la brasserie a fait macérer des framboises pour offrir une bière très faiblement alcoolisée et non sucrée.

Description

Servez-la dans un verre, vous admirerez sa magnifique couleur. Au nez, les framboises s'agrippent à vos narines. En bouche, la bière offre une belle sensation d'acidité lactique et de framboise. C'est un yogourt à la framboise liquide. C'est bon, c'est frais.

Accord

gastronomique

Un gâteau au fromage, un coulis de framboise, du bonheur.

Appréciation

Le pari était audacieux de sortir des bières acidulées en canette. L'Espace Public nous a démontré qu'ils savaient ce qu'ils faisaient. Comment refuser une bière à 3 %, fruitée à souhait et si bien désaltérante ? À placer dans une glacière proche de la piscine.

Éphémère Sureau

Unibroue

Chambly

Présentation

La gamme Éphémère propose des bières fruitées, généralement douces à sucrées. Cette nouvelle Éphémère Sureau a commencé à être distribuée partout au Québec.

Description

La couleur légèrement pourpre nous fait penser au petit fruit. Au nez, la bière développe des notes de fruits noirs et de fleurs, le consommateur n'étant pas familier avec le sureau, vous voilà présenté. En bouche, la bière est douce, mais laisse place à une légère acidité qui offre beaucoup de fraîcheur. La finale est un agréable mélange de douceur et d'acidité, sur des notes fruitées et florales.

Accord gastronomique

Magret de canard, sauce aux petits fruits noirs (mûre, cassis, groseille ou sureau)

Appréciation

Agréable cette Éphémère Sureau qui nous offre une des bières les moins sucrées de la gamme. C'est tendance et le consommateur appréciera sa légère acidité, accord de contraste parfait avec les chaudes journées d'été qu'on attend avec impatience.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer