Problème à la cheville à répétition

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Lalonde
La Voix de l'Est

(Granby) Vous vous tournez la cheville à une fréquence anormale ?

Différentes raisons peuvent expliquer ce désagrément.

La première communément vue en clinique est quelqu'un qui a déjà eu une entorse à la cheville dans le passé, mais qui n'a pas retrouvé toute sa mobilité, sa force et, surtout, sa proprioception. La proprioception est la capacité du corps à percevoir où il se situe dans l'espace. Par exemple, lorsque vous marchez sur une roche, dans l'articulation de la cheville, de petits capteurs vous indiquent que vous pourriez vous tourner la cheville et/ou le pied. Ces capteurs envoient de l'information, par différents chemins, aux muscles pour qu'ils fassent les ajustements posturaux nécessaires afin de garder la jambe dans le bon angle et vous permettre de continuer de marcher normalement. Par contre, si vos capteurs sont moins efficaces, parce que non entraînés, vous pourriez vous tourner la cheville et vous refaire une entorse. 

Certaines personnes ont des articulations hyperlaxes, c'est-à-dire plus mobiles que la moyenne naturelle du corps humain. Ces personnes peuvent avoir les coudes qui, en extension, vont plus loin que la normale. Les genoux qui peuvent basculer vers l'arrière. Les pouces qui peuvent toucher l'arrière de l'avant-bras. Ces personnes auront tendance à se tourner les chevilles plus que les autres. Il est important d'entraîner les muscles de la jambe qui chevauchent la cheville vers le pied. On peut les entraîner par des exercices simples comme se tenir sur une jambe le plus longtemps possible et, si la personne devient très bonne à tenir plus d'une minute, elle peut essayer la même chose les yeux fermés tout en restant sécuritaire en ayant une table ou un comptoir pour se tenir. Avant d'exécuter des exercices d'équilibre, il est conseillé de subir une évaluation par un professionnel de la physiothérapie afin de s'assurer que l'exercice est approprié et ainsi éviter une chute. Un autre exercice intéressant est de se tenir sur une jambe en équilibre et, avec l'autre jambe, de dessiner l'alphabet dans les airs avec le gros orteil de l'autre jambe. Ce dernier exercice vous déséquilibrera et permettra de renforcir votre cheville, donc vos réactions d'équilibre.

Une très vieille mésaventure d'entorse à la cheville peut vous donner des douleurs pendant plusieurs années si vous ne l'avez jamais entraînée. Par exemple, si vous décidez de vous mettre à la natation, il est possible que des douleurs ressortent parce que le battement des jambes dans l'eau est très exigeant pour les ligaments et les muscles de la cheville. Il faut renforcir votre cheville à l'aide d'élastiques, par exemple, et des séances d'exercices d'équilibre. Une autre bonne idée est de faire mesurer si votre mobilité est relativement complète et symétrique. Il faut renforcir les articulations selon les besoins nécessaires du sport que vous pratiquez. Si vous faites un sport avec sauts comme le volley-ball ou le soccer, il faut pratiquer les réceptions au sol à l'extérieur de votre activité afin de faire de la prévention. Lorsqu'on commence une nouvelle activité, il est possible que des douleurs surgissent, mais avec de bons conseils, vous pourrez certainement redevenir actif.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer