Les douleurs lombaires et l'hiver

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Lalonde
La Voix de l'Est

La neige recouvre maintenant les marches de nos escaliers. Il est donc temps de se protéger contre les dangers des glissades et des chutes. Il vous est peut-être déjà arrivé de perdre pied sur une surface glissante. Vous n'avez pas fait une vraie chute, car vous vous êtes repris et avez poursuivi votre chemin. Mais après, le lendemain par exemple, vous avez ressenti des courbatures.

Que s'est-il produit dans votre corps? Plusieurs scénarios sont possibles dans ce genre de situation. Ce qu'il faut savoir, c'est que lorsque nous glissons sans avertissement, plusieurs systèmes entrent en scène: musculaire, articulaire, ligamentaire, vestibulaire, nerveux, ainsi que votre vitesse de réaction et votre expérience de glisse.

Chaque individu a ses propres stratégies de rééquilibration. Notre système nerveux agit avec des mécanismes d'anticipation et d'adaptation. Si quelqu'un sait qu'il va glisser (anticipation), il va activer certains muscles, par exemple en pliant les genoux (descendre son centre de gravité), pour se préparer à s'adapter à la situation. D'un autre côté, lorsqu'on glisse sans le savoir d'avance, notre corps n'est pas préparé. Il doit s'adapter aussi rapidement que la personne en sera capable à ce moment précis. Les mécanismes d'adaptation d'équilibre sont influencés, entre autres par la pratique (expérience), l'âge, la forme physique de la personne et sa vision. Il ne faut pas oublier que certains médicaments peuvent augmenter vos risques de chutes, parce qu'ils provoquent des effets secondaires d'étourdissements ou de déficit de vigilance. Il est important de conserver un bon système nerveux, surtout avec les variations de température de nos climats québécois.

Et la douleur après l'événement, d'où vient-elle?

Elle nait souvent de muscles qui ont travaillé pour vous éviter de tomber. Les muscles se sont contractés rapidement et sont restés en contraction ce qui, avec le temps, peut provoquer des douleurs. Ces désagréments sont dus au fait que dans un muscle contracté depuis longtemps, ce qu'on appelle spasme, un manque d'oxygénation s'installe, ce qui cause des douleurs. Une autre des raisons possibles est qu'avant que les muscles aient eu le temps de vous réajuster, une ou plusieurs articulations du bas du dos peuvent avoir dépassés leur seuil de mobilité. À ce moment, des douleurs peuvent s'installer à cause de différentes structures qui se situent près de la colonne vertébrale comme des ligaments, des nerfs, de petites articulations entre les vertèbres et de petits muscles qui ont été appelés à réagir plus rapidement qu'à l'habitude.

Malheureusement, les chutes ou les épisodes de glissades moins contrôlés peuvent vous faire craindre de sortir marcher sur la neige ou la glace. Mais contrairement à ce que vous pensez, il faut travailler l'équilibre et les réflexes. Avec le vieillissement, les muscles deviennent moins efficaces et moins forts si vous ne les entrainez pas. Il faut donc se lever et pratiquer son équilibre! Vous pouvez faire évaluer vos réactions d'équilibre par différents tests pour connaître vos déficits et aussi vous faire enseigner un programme d'exercices que vous pouvez pratiquer chez vous ou avec votre thérapeute si vous avez besoin d'assistance pour éviter les blessures. Des exercices de renforcement des jambes, des muscles abdominaux et du dos sont aussi des compléments importants pour la prévention des blessures. Des chaussures à crampons ou des crampons sont aussi de bonnes idées de cadeaux pour vos proches ayant peur de sortir l'hiver.

Je vous souhaite un bel hiver!

Il n'est jamais trop tard pour vous activer et vous préparer à vous pointer le bout du nez à l'extérieur pour prendre une belle marche en contrôle de votre corps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer