Mal de cou et point de douleur à l'omoplate

cut mike morin...

Agrandir

cut mike morin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Lalonde
La Voix de l'Est

Si vous oeuvrez à un poste de travail qui demande de conserver votre cou et vos épaules dans des postures statiques ou encore si vous aimez lire et jouer sur votre tablette électronique, il est possible que vous soyez plus à risque de développer des douleurs au cou et vers les omoplates, dans la région des muscles trapèzes supérieurs. 

Ces douleurs peuvent être d'origine myofasciale, c'est-à-dire musculaire.

Les douleurs musculaires au cou et aux trapèzes peuvent se présenter autant chez les femmes que chez les hommes. Il peut y avoir eu un traumatisme ou pas. En fait, souvent, il est difficile d'établir une raison précise. La douleur s'installe progressivement. Vous pouvez alors ressentir un point de tension ou un élancement profond. Lorsque vous touchez la région douloureuse, vous pourriez sentir un point de tension ou un petit cordon. Si, lorsque vous touchez le point de tension et appliquez une pression la douleur augmente ou qu'elle produit une douleur plus étendue, c'est probablement un point gâchette (expression utilisée dans notre langage). 

D'autres symptômes peuvent apparaître chez les gens qui ont des points de tension plus importants ou qui perdurent depuis longtemps. Ces inconforts peuvent être des rougeurs localisées, un changement de température dans la région du point douloureux ou de la transpiration. Aussi, des étourdissements et/ou pertes d'équilibre et/ou des maux de tête peuvent apparaître secondairement à des points gâchettes dans la région du cou. Certaines personnes peuvent percevoir des cillements dans une oreille ou dans les deux. Une sensation de perte de sensibilité peut aussi s'être installée, ce qu'on appelle une paresthésie. Dans certains cas, de petits sursauts musculaires peuvent être intermittents. Si les douleurs sont présentes depuis longtemps, elles peuvent vous empêcher de dormir ou vous réveiller la nuit. Et, finalement, l'effet secondaire peut être une sensation de fatigue qui vous influencera négativement dans votre journée. Comment faire pour vous en sortir maintenant ? 

Différentes solutions s'offrent à vous. Il faut initialement traiter la source du problème. Si c'est votre posture assise ou votre position de lecture qui cause problème, il sera important d'y remédier. 

Faire un suivi sur la hauteur de votre chaise de travail, ajuster la hauteur de votre écran ou de votre clavier pourrait aider. 

Est-ce que vos coudes sont supportés ? Est-ce que votre dos est bien appuyé ou, du moins en rectitude, et votre tête se trouve-t-elle au-dessus des épaules ? Si votre tête est trop vers l'avant, cela augmente la demande des muscles postérieurs du cou et des trapèzes qui développent alors une fatigue et, secondairement, des tensions musculaires. 

Des techniques de relâchement myofasciales sont aussi très efficaces afin de diminuer les tensions, mais il n'y pas que ça. Des exercices de souplesse et cardiovasculaires devraient vous être suggérés après une évaluation de votre condition. 

Habituellement, avec de bons conseils de votre professionnel de la santé et une implication assidue de votre part, vous devriez vous améliorer rapidement et les bienfaits devraient perdurer. 

Alors, redevenez actif dans votre hygiène posturale !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer