La guérison d'une blessure

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Lalonde
La Voix de l'Est

(Granby) Lorsqu'on se fait mal, soit en se tournant une cheville après avoir marché dans un trou ou à la suite d'une chute et qu'on a subitement une douleur au poignet, il va se produire tout un processus de guérison. Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu'il faut s'assurer qu'il n'y a pas d'os de fracturé avant d'appliquer les conseils suivants. Je vous informe cette semaine sur le processus de guérison d'un tissu mou comme un muscle, un ligament ou encore une capsule articulaire. 

Il existe différents stades de récupération du tissu lésé. D'abord, il y a une phase inflammatoire qui dure entre 48 et 72 heures. Il peut y avoir de petits vaisseaux de brisés, ainsi que des cellules musculaires ou ligamentaires. Il y a un saignement interne et/ou externe et une libération de différents médiateurs chimiques qui font enfler la région blessée. Durant cette période, la personne a plus de douleur et le corps nous dicte de rester au repos pour quelques jours. Habituellement, à ce stade, les conseils seront les suivants: repos, immobilisation, compression, élévation du membre atteint. La glace est habituellement un bon allié. Appliquer de la glace pour une période de 10 à 12 minutes est généralement conseillé, et ce, quelques fois par jour. Bouger doucement le bras ou la jambe progressivement peut aider à activer la circulation et ainsi diminuer les effets néfastes du repos (ankylose). Il faut doser les mouvements actifs et passifs et éviter l'augmentation de la douleur et de l'inflammation.

Ensuite, il y a une phase de réparation des tissus qui débute dans les premiers jours suivant une blessure. Les différentes phases se chevauchent, alors il faut comprendre qu'il y a déjà un début de nettoyage et de réparation pendant la première période inflammatoire. La période de réparation des tissus se poursuit jusqu'à six semaines après l'accident. Elle peut se terminer après 8 semaines, tout dépendant du type d'incident que vous avez eu. Des cellules nettoient la région blessée et de nouvelles cellules viennent s'installer sur le site affecté. Il est recommandé de recommencer à bouger durant cette période sans toutefois augmenter les douleurs et l'inflammation. Des exercices de renforcement et d'assouplissement pourraient vous être suggérés. Plus vous utiliserez votre muscle ou articulation, plus les nouvelles cellules deviendront fortes et l'intensité des exercices pourra être ajustée. Des exercices d'équilibre, comme se tenir sur une jambe, pourraient être amorcés selon tolérance.

Finalement, une dernière phase existe: celle du retour aux activités normales. La cicatrice interne et/ou externe va disparaître progressivement. Les nouvelles cellules deviendront plus fortes. Cette période peut se finaliser entre 6 à 10 semaines après un incident, selon la gravité de la blessure initiale. Des raideurs pourraient rester. Il sera donc important de faire des exercices d'assouplissement afin d'éviter des ankyloses vous limitant dans le futur.

Votre professionnel de la santé physique pourra vous aider à traverser toutes les phases du processus de guérison. Il pourra vous donner des conseils de progression des exercices à faire pour éviter de rester avec des douleurs ou des raideurs. Il sera important d'augmenter progressivement l'intensité de vos activités antérieures à la blessure.

En espérant que ces conseils vous soient bénéfiques.

Bon retour à l'activité!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer