Jouer au golf tout en souplesse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Lalonde
La Voix de l'Est

Plusieurs fanatiques de golf ont déjà eu la chance de jouer quelques parties cette anné, alors que d'autres viennent tout juste de frotter leurs bâtons!

Mais êtes-vous tous prêts à jouer et en garder un bon souvenir le soir venu? Quelques minutes de préparation avant une ronde peuvent vous sauver plusieurs «douleurs du lendemain».

Assurez-vous d'arriver une trentaine de minutes avant votre départ pour faire un échauffement adéquat. Prenez le temps de faire un temps d'activation cardio-vasculaire en faisant une marche rapide de 2 à 3 minutes, suivie d'exercices de rotations progressives du tronc en tenant un bâton sur vos épaules. Des étirements progressifs des poignets et des chevilles en flexion et extension et pourraient suivre. Frapper progressivement quelques balles dans le champ de pratique en vous rappelant qu'au golf c'est l'accumulation des forces qui vous fait frapper loin et non la volonté de frapper fort.

Voici quelques rappels par rapport à la posture de départ et l'élan complet du golf qui pourrait vous aider à avoir une distance gratifiante de votre balle. Au départ, les pieds sont parallèles et légèrement ouverts. Les genoux sont légèrement fléchis et votre poids est réparti également sur les deux pieds.  Votre tronc devrait être légèrement incliné vers l'avant. Les épaules sont en ligne avec la direction voulue de la balle. Pensez à garder vos bras détendus et laissez-les pendre à la verticale devant vous.

La prise de votre bâton peut être la cause de certaines douleurs. Inutile de le serrer trop fort. En effet, une prise en supination de votre main la plus basse (trop forte) peut augmenter le stress à l'intérieur de votre coude. Une prise en pronation (trop faible) peut aussi augmenter la tension dans les doigts et le pouce de la main la plus basse.

Les blessures ou douleurs au golf sont habituellement reliées à une surutilisation ou à une mauvaise technique. Les douleurs au bas du dos sont habituellement dues à des faiblesses musculaires et à un manque de mobilité ou de stabilité. Les douleurs sur le trajet du nerf sciatique peuvent être dues à des tensions d'un des muscles fessiers ou au niveau postérieur de la cuisse. Il est bon de garder la tête bien alignée avec le reste du corps. Restez grand et gardez les yeux fixés sur la balle. Contractez les abdominaux avant de débuter votre élan et pensez à faire une rotation du tronc plutôt que de forcer avec vos bras.

Il faut vous rappeler que le mouvement du golf est une combinaison d'accélération intense et de vitesse, ce qui en fait un sport à risque de blessures. Saviez-vous qu'environ 50% des blessures sont subies aux membres supérieurs? Les douleurs aux épaules sont souvent liées à un début ou à une fin de mouvement excessif. Des symptômes de tunnel carpien peuvent apparaître avec une prise trop serrée.

Les douleurs aux genoux surviennent régulièrement à la jambe qui se trouve du côté avant, étant donné qu'elle subit plus de stress en fin de mouvement.

En plus de la prévention des blessures au golf, il est aussi conseillé de bien s'hydrater pendant une ronde, qui peut se prolonger sur plusieurs heures. L'eau est l'hydratant optimal. Finalement, je vous conseille de pousser le chariot contenant votre sac plutôt que de le tirer derrière vous afin de prévenir les courbatures.

En conclusion, prenez le temps de bien vous échauffer avant une partie afin de finir vos 18 trous avec le sourire. Assurez-vous de consulter un professionnel de la santé certifié par une académie de golf pour éviter d'aggraver vos problèmes et orientez-vous vers des exercices appropriés pour un été sans douleur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer