Le tunnel carpien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Lalonde
La Voix de l'Est

Vous avez des engourdissements intermittents à certains doigts, principalement au pouce, à l'index, au majeur et un peu à l'annulaire?

Ces désagréments ont commencé à se manifester la nuit avec parfois des raideurs et des douleurs aux doigts et cela vous réveille? Parfois, cela s'installe progressivement lors d'efforts qui demandent des manipulations de longue durée ou lors de menus travaux comme coudre à l'aiguille ou faire de petites réparations avec un tournevis. Ce problème peut aussi se manifester chez la femme enceinte à cause de la rétention d'eau présente dans tout le corps. Lorsque la problématique dure depuis un certain temps, des faiblesses musculaires peuvent s'installer.

Tous ces symptômes sont peuvent être dus au syndrome du tunnel carpien ou du canal carpien. Ces inconforts sont liés à une compression dans le canal carpien. Cet espace est situé à la base de la main, à la jonction du poignet et de la main. Il est formé à sa base des os du carpe placés en forme de bol et sur le dessus d'une membrane appelée le rétinaculum des fléchisseurs qui fait comme une pellicule de plastique sur un bol. À l'intérieur du canal, on y retrouve les tendons des muscles fléchisseurs des doigts et du pouce, de petits vaisseaux et, surtout, le nerf médian. C'est lui qui est responsable des engourdissements et de la douleur lorsqu'il se fait comprimer. La compression peut être due à l'enflure (inflammation ou rétention d'eau), plus présente la nuit dans les membres supérieurs. La compression peut aussi venir d'un mauvais positionnement des os du carpe, ce qui fait en sorte qu'il y a une diminution de l'espace dans le canal carpien.

Il y a de l'espoir dans la récupération de cette problématique quand elle est prise en charge rapidement et au bon moment. Des exercices d'assouplissement des muscles fléchisseurs des doigts et du pouce et le relâchement musculaire des muscles de la région antérieure de l'avant-bras peuvent soulager ces maux. Des traitements de thérapie manuelle peuvent soulager et décharger la tension sur le nerf. Une orthèse de repos pour la nuit est recommandée afin de conserver le canal dans sa position idéale pour que le nerf ait le plus de place possible afin de diminuer la compression. Du coup, l'orthèse évite d'avoir une mauvaise position pendant le sommeil. Il est essentiel de faire une analyse des activités faites dans la journée pour voir ce qui pourrait expliquer la problématique. Des mouvements répétés de préhension, des vibrations, des travaux faits avec de petits objets ou certaines postures de travail prolongées peuvent créer le développement du syndrome du canal carpien. En combinant des micropauses d'exercices d'assouplissement et des exercices en fin de quart de travail, on peut éviter ces problèmes désagréables.

L'électrodiagnostic par un neurologue permet d'analyser la sévérité de l'atteinte du nerf. La chirurgie est une avenue dans le cas de sévérité plus importante. Mais tous les cas n'en sont pas de chirurgie.

D'autres problématiques venant de la région du coude, de l'épaule ou du cou peuvent amener les mêmes symptômes. Il est alors primordial de trouver la cause première de vos maux. Une analyse de la posture générale est aussi un élément majeur à faire avant de traiter la région du poignet.

La plupart des cas peuvent se régler par des traitements conservateurs. Retenez que les exercices d'assouplissement des muscles fléchisseurs des doigts et des membres supérieurs peuvent prévenir les symptômes. Il est essentiel de faire une analyse de vos postures de travail et des types de travaux faits. Inclure des pauses dans sa journée peut aussi aider.

Le port de l'orthèse de repos la nuit peut être bénéfique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer