Bordeaux fête le vin... à Québec!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

(Granby) Pour commencer la rentrée en beauté, quoi de mieux que de célébrer avec quelques amis, un verre de Bordeaux à la main ?

Pour la longue fin de semaine de la fête du Travail, que diriez-vous de vous rendre dans la magnifique ville de Québec et d'en profiter pour parfaire vos connaissances sur la prestigieuse région vinicole de Bordeaux ?

Du 31 août au 3 septembre aura lieu l'événement Bordeaux fête le vin à Québec à l'espace du 400e au port de Québec. J'adore les dégustations qui ciblent une seule thématique. C'est comme faire un voyage. À la fin de celui-ci, votre palais est imprégné des vins de la région visitée. Et ce n'est pas tous les jours que nous avons l'occasion de déguster une vingtaine (ou plus) de Bordeaux l'un à la suite de l'autre. Après avoir assisté à quelques conférences, dégusté plusieurs vins et fraternisé avec les producteurs présents, vous aurez l'impression que Bordeaux n'a plus de secret pour vous... ou presque !

Un autre attrait de cet événement, c'est la gastronomie. En vous rendant sur le site, vous remarquerez qu'il y a quelques espaces réservés à la cuisine du Québec. D'ailleurs, la soirée Bordeaux grilled-cheese prévue à l'horaire a particulièrement retenu mon attention.

Puisque nous sommes encore dans la période estivale, une suggestion en blanc est de mise. 

Est-ce qu'il y a du vin blanc à Bordeaux ? 

La réponse est oui ! Bien qu'on y produise 75 % de vins rouges, le reste de la production est réservée aux Crémants (bulles), aux vins liquoreux (dont le prestigieux Sauternes), aux rosés et aux blancs. La région Bordeaux Entre-deux-Mers est le royaume des blancs secs et liquoreux. 

Les principaux cépages sont le sémillon, le sauvignon blanc et la muscadelle. Le sémillon étant le plus cultivé, il offre des notes de fruits secs et de cire d'abeille. Il est un très bon candidat à la pourriture noble qui propose d'excellents vins liquoreux. Pourriture ? Je vous rassure, c'est une pourriture qui n'affectera pas votre santé, d'où le terme « noble ». Elle est, en fait ,apportée par un champignon, le botrytis cinerea, qui a pour effet d'assécher le raisin et d'y concentrer les sucres. Un raisin atteint par la pourriture noble donne lieu à de grands vins aux saveurs complexes de miel, d'amande, d'abricots séchés et au moelleux incomparable. 

Pour un plateau d'huîtres en fin de semaine, je vous propose le Bordeaux Château Bastor-Lamontagne (Code SAQ : 11593981 ; 19,95 $)

Si vous êtes un amateur de sauvignon blanc aux notes de buis et de pamplemousse présentant une acidité très vive, celui-ci vous démontrera une autre facette de ce cépage populaire. Il présente un nez joliment fruité de mandarine et de fruit à chair jaune, auxquels s'ajoutent des notes florales. En bouche, l'acidité est plus fraîche que vive et la texture est soyeuse. Excellent aussi pour l'apéro ou pour accompagner une salade de fromage de chèvre. 

Pour acheter vos billets en prévente, rendez-vous sur le site www.bfvq.ca. 

Bon succès à Bordeaux fête le vin à Québec !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer