Trinquons blanc et rouge !

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

(Granby) Après la fête nationale du Québec, c'est le Canada qui célèbrera son 

150e anniversaire le 1er juillet. Pour l'occasion, voici un bref profil de la production vinicole au Canada. Tournés vers une qualité grandissante depuis quelques années, les vins canadiens commencent à être reconnus sur le plan international. Du moins, c'est ce que j'ai constaté lors de mon dernier voyage : les gens étaient informés sur le fait que nous produisions des vins au Québec et au Canada, alors qu'il n'y a pas si longtemps, leurs connaissances se limitaient à notre production... de sirop d'érable!

L'Ontario est la province qui produit la plus grande quantité de vins au Canada. On y fait de belles découvertes, tant en blanc qu'en rouge. Les cépages tels que le chardonnay, le riesling, le pinot noir, le gamay ainsi que le cabernet franc y réussissent très bien. Pour moins de 15 $, ce blanc bio de l'île Pelée est très intéressant : Chardonnay Auxerrois, Tailwind, Pelee Island Winery (Code SAQ : 13188786 ; 13,45 $). Issu d'un assemblage entre le chardonnay et le pinot auxerrois (cépage que l'on retrouve davantage en Alsace), ce vin est gourmand, vif et propose d'agréables notes florales et de fruits blancs. Son taux de sucre supérieur apporte une légère douceur en bouche, mais le tout s'équilibre bien avec l'acidité du vin. Pour la texture, servez-le avec une chaudrée de fruits de mer en entrée. 

L'Ontario est ensuite suivie de près par la Colombie-Britannique qui est plutôt reconnue pour ses rouges riches et costauds issus, pour la plupart, de cépages bordelais tels que le cabernet sauvignon, le merlot et le cabernet franc. En blanc, le riesling, le pinot blanc et le pinot gris donne de beaux résultats. Vous pourrez d'ailleurs le constater avec le Pinot blanc, Five Vineyards, de Mission Hill (Code SAQ : 300301 ; 16,60 $). Plutôt délicat au nez, il affiche un portrait minéral, floral tout en fraîcheur. Il sera parfait servi à l'heure du dîner avec une quiche ou une rillette de saumon. 

En rouge, le grand vin d'Osoyoos Larose est un incontournable bien connu des amateurs de vins. Un peu plus abordable, le second vin de la maison, Pétales d'Osoyoos (Code SAQ : 11166495 ; 27,65 $) vous donnera aussi beaucoup de plaisir. Toujours élaboré dans l'esprit bordelais avec un assemblage composé majoritairement de merlot, ce vin est dominé par le petit fruit rouge. On y retrouve également de légères notes épicées et boisées. La bouche est élégante, accompagnée de tannins bien présents et d'une pointe de fraîcheur en finale. Il pourra bien sûr accompagner toute vos viandes rouges grillées ou encore des papardelles au boeuf braisé. 

Après la Colombie-Britannique, la production vinicole du Canada se poursuit ensuite au Québec, ainsi qu'en Nouvelle-Écosse, où les vins effervescents y sont très intéressants. 

Bon 150e anniversaire au Canada !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer