Une fondue en trois temps

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Cette année, la St-Valentin aura lieu un mardi, en plein début de semaine, dans la tempête du quotidien. Un scénario qui poussera sans doute certains à opter pour un souper en toute simplicité à la maison. 

Pourquoi alors ne pas faire une fondue ?

La fondue demeure un classique. Elle permet de partager de longs moments à table, en amoureux, entre amis ou en famille. Qu'elle soit au fromage, à la viande ou au chocolat, je vous propose quelques accords pour embellir votre soirée aux chandelles. 

Au Québec, nous sommes fiers de nos fromages. On a qu'à penser à la fameuse campagne publicitaire de « Benoît et ses fromages d'ici ». Depuis quelques années, avec le progrès et la passion de nos producteurs, les vins du Québec gagnent aussi en popularité. Marier les deux dans un accord met et vin est donc une formule gagnante. Pour accompagner une fondue au fromage d'ici, je vous propose le Vidal Réserve, Coteau Rougemont (Code SAQ : 12 862 951 ; 23,20 $). Ce vignoble de la Montérégie offre une cuvée à base du cépage vidal, élevée neuf mois en barrique. Le vin présente des arômes légèrement vanillés, d'abricot et de noix grillées. Sa texture ronde et grasse en bouche ira de pair avec l'onctuosité d'une fondue au fromage. 

Avec l'intérêt grandissant des gens pour la cuisine et les nombreuses émissions sur le sujet, la fondue chinoise a beaucoup évolué. Il vous faut un bouillon et, ensuite, la liste des ingrédients qu'on y plonge est presque infinie. Cerf, boeuf, pintade, bison ou poulet, chacun y va selon ses goûts, mais un élément demeure : la tendreté de la viande, puisqu'elle est bouillie. Pour ce faire, il vous faudra un vin plutôt en souplesse. Évitez les vins très corsés et trop boisés puisqu'ils risquent d'empiéter sur votre plat. Un vin d'appellation Valpolicella, ou encore des vins issus de cabernet franc, de gamay, de pinot noir ou même de zweigelt (cépage autrichien) pourraient être de bons choix. L'appellation Mercurey, en Bourgogne, s'avère aussi une option intéressante pour une fondue. Elle compte parmi les appellations de Bourgogne encore abordables à ce jour et dont la qualité a augmenté durant les dernières années. 

Pour terminer le repas en beauté, quoi de mieux qu'une fondue au chocolat ? Les enfants en raffolent... autant que les adultes ! 

Quand on parle de chocolat, plusieurs pensent instinctivement au porto. Un classique. Il existe néanmoins de très beaux produits, élaborés ailleurs qu'au Portugal, qui gagnent à être connus et qui présentent de belles alternatives si vous aimez faire des découvertes. Lorsque j'anime des dégustations, j'aime bien me tourner du côté de la région du Roussillon, en France, avec l'appellation Maury. Tout comme le porto, il s'agit d'un vin fortifié, mais élaboré principalement avec du grenache noir. Olivier Decelle, du domaine Mas Amiel, offre une excellente représentation : le Maury, Mas Amiel (Code SAQ : 11544151 ; 34 $ ou Code SAQ : 733808 ; 21,05 $ en version 375ml). Avec des notes de fruits des champs et de réglisse, la bouche est équilibrée et tout en souplesse. 

Bonne St-Valentin à tous ! 

Santé !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer