L'importation privée à l'affûtdes nouvelles tendances

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Dans moins de deux semaines se tiendra le 9e Salon des vins d'importation privée à Montréal et à Québec. Cet événement est organisé par le Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins (RASPIPAV). La mission du RASPIPAV est de «soutenir les agences (...) spécialisées dans la recherche et la promotion de vins d'artisans (...) passionnés par l'identité d'un lieu et par un savoir-faire ancestral (...).»

Si vous croyez que ce Salon n'est réservé qu'aux restaurateurs et professionnels de l'industrie, détrompez-vous, puisqu'il est aussi ouvert au grand public. D'ailleurs, voici trois bonnes raisons d'aller y faire un tour.

C'est l'occasion de découvrir des produits uniques. L'importation privée est, en quelque sorte, une porte d'entrée pour les nouvelles tendances. Prenons par exemple les vins natures: aujourd'hui on en retrouve quelques-uns en succursale, mais il y a deux ans, la seule façon de s'en procurer était par l'entremise de l'importation privée. Toujours à l'affût de nouvelles tendances, son objectif est de les faire connaître aux consommateurs. Ce Salon est donc l'occasion de déguster des produits originaux et de se renseigner sur l'actualité du monde vinicole. L'importation privée est aussi un moyen de faire connaître de plus petits producteurs qui ont peut-être moins les moyens de se démarquer parmi les milliers de produits vendus sur les tablettes de la SAQ.

Vous avez eu un coup de coeur pour un vin consommé au restaurant et vous ne réussissez pas à trouver son équivalent depuis? C'est le moment de le retracer et de vous en procurer une caisse! Commander à la caisse demande une plus grande dépense à assumer d'un coup. Néanmoins, il y a plusieurs avantages à avoir une grande quantité de son vin préféré en réserve, d'autant plus si c'est un vin de garde. Pour ce dernier, il est recommandé d'avoir toujours plus d'une bouteille au cas où l'une d'entre elles serait bouchonnée ou pour lui goûter à différentes années d'intervalles.

Finalement, l'importation privée est plus accessible qu'on le pense. Effectuer vos achats est loin d'être sorcier: vous n'avez qu'à contacter l'agence, passer votre commande et vous la récupérez dans la SAQ la plus près de chez vous. Les vins d'importation privée sont régis par les mêmes lois que la SAQ et doivent respecter les mêmes exigences. De plus, il n'est pas nécessaire d'attendre plusieurs mois avant de récupérer votre commande, puisqu'elle vous sera livrée dans un délai tout à fait raisonnable.

Comme le thème du Salon cette année est Un monde en effervescence, je vous propose mon coup de coeur «bulles», vécu lors d'une dégustation à l'aveugle de vins effervescents en importation privée: Le Cava Gran reserva, Brut nature, Bodegas Sumarroca (Importation privée de l'agence RéZin; 20,75$). L'appellation Cava vient d'Espagne et elle offre, notamment, de superbes rapports qualité-prix en ce qui a trait aux vins effervescents. Ici, «Brut nature» indique que la teneur en sucre est faible, c'est-à-dire moins de 3g/l. comparativement à la mention «Brut» qui en contient un peu moins que 12g par litre. Ce vin offre des notes florales, minérales et légèrement beurrées. En bouche, c'est sec et la bulle est fine et élégante. Ce produit sera idéal pour faire honneur à la saison des huîtres présentement en cours.

Amateurs de vins, curieux et à la recherche de belles découvertes, c'est un rendez-vous les 29-30 octobre au Marché Bonsecours à Montréal ou encore le 1er novembre au Séminaire de Québec. Il y aura plus de 2000 vins à déguster et plusieurs vignerons seront sur place pour vous rencontrer. De plus, cette année le célèbre chroniqueur vin Philippe Lapeyrie sera le porte-parole de l'événement. Peut-être aurez-vous la chance de le croiser et de discuter avec lui au passage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer