Le Guide du vin Phaneuf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

La semaine dernière, j'ai eu la chance d'accompagner Nadia Fournier, auteure du Guide Phaneuf, lors d'une journée de travail en prévision de son édition 2017.

En tout, nous avons dégusté et commenté une quarantaine de produits. Il faut le dire, il existe des métiers pires que d'autres et je me considère privilégiée de pouvoir assister à plusieurs projets entourant le vin.

Néanmoins, c'est un travail qui demande énormément de rigueur et de concentration. Pour écrire le Guide du vin, Nadia Fournier déguste en moyenne une cinquantaine de vins par jour sur une période intensive de trois mois (pour un total de 2200 à 2500 vins !)

De plus, le monde du vin étant en constante évolution, elle doit toujours être à l'affût et elle consacre plusieurs heures à la lecture de tout ce qui se passe sur la scène vinicole. Ensuite, vient le temps de la rédaction et c'est à la mi-automne que nous pouvons bénéficier du résultat final de son travail de moine.

Le Guide du vin est un ouvrage qui contient un peu plus de 1000 suggestions de produits parmi les meilleurs ! Dans un vocabulaire simple et accessible, il s'adresse à tous les amateurs de vins afin de les guider dans leurs choix.

En attendant la sortie du livre, voici trois coups de coeur qui ont brillé dans ma journée de dégustation.

En blanc, sous l'appellation Rueda en Espagne, le Rueda, Basa, Telmo Rodrigez (Code SAQ : 10264018 ; 17,90 $) s'est révélé très intéressant. Issu principalement du cépage verdejo, assemblé en petite quantité de viura et de sauvignon blanc, il présente des notes florales et de fruits exotiques. D'une belle vivacité, il vous charmera par ses saveurs de fruits mûrs et sa bouche, persistante, vous donnera envie d'y goûter à nouveau. Ajoutez-le à votre 5 à 7 entre amis et des hors-d'oeuvre aux fruits de mer et tout sera en place pour un moment de bonheur.

Toujours en Espagne, mais en rouge cette fois, le Jumilla, Monastrell organic, Luzon (Code SAQ : 10985780 ; 16,95 $) m'a fait bonne impression. La maison Luzon offre ici un vin bio à base de mourvèdre tout en fraîcheur et en équilibre. Au nez, on y retrouve des arômes de petits fruits rouges et de menthe. En bouche, il est structuré et présente des tannins bien enrobés. Avec un goût de cerise et d'épices, il sera excellent avec un médaillon de boeuf et son chutney de fruits rouges.

Et, contre toute attente, le Maroc s'est démarqué avec cette cuvée à base de syrah : Syrocco du domaine des Ouleb Thaleb (Code SAQ : 11375561 ; 24,50 $). Très aromatique et d'une belle complexité, ce vin présente des arômes de cerises, de framboises mûres, de fleurs et de noisettes. Il est tout en élégance, présentant des tannins veloutés et une finale qui se prolonge sur une note très agréable. Voici une cuvée facile à boire qui se montrera polyvalente à table. Que vous mangiez des pâtes, de la viande (blanche, rosée ou rouge) ou même des plats de fruits de mer plus goûteux, c'est un incontournable à avoir sous la main pour les soirées improvisées.

Le Guide du vin 2017 en sera à sa 36e édition cet automne. Une valeur sûre à mettre dans le bas de Noël des amateurs de vins ou à offrir comme cadeau d'hôtesse !

Santé !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer