Dégustation 100% canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Au Canada, les premières activités entourant la vigne existent depuis le 19e siècle. C'est toutefois autour de 1970 que l'entreprise vinicole canadienne prend son essor. Les producteurs se tournent alors vers une production de vin plus axée sur la qualité. À l'échelle mondiale, c'est au début des années 90 que le Canada retient l'attention des oenophiles, en présentant son vin de glace dans les salons tels que Vinexpo (Bordeaux) et Vinitaly (Vérone).

L'Ontario est la province où l'on retrouve la majeure partie de la production vinicole au Canada. La Colombie-Britannique se positionne en deuxième suivie, dans une plus petite mesure, par le Québec et la Nouvelle-Écosse. Après mes suggestions québécoises de la semaine dernière, voici mes coups de coeur canadiens à l'occasion de la fête du Canada.

Du côté de la Nouvelle-Écosse, on y élabore le Nova 7, Benjamin Bridge (Code SAQ: 12 133 986; 25$), un vin mousseux demi-sec, avec un style semblable au Moscato d'Asti. Il présente d'agréables arômes de pêches, de fruits exotiques et de fleurs d'oranger. En bouche, son léger pétillant lui confère un caractère rafraîchissant. Avec son côté sucré (demi-sec), il sera excellent en fin de repas, avec un dessert fruité. Sa complexité aromatique pourrait également faire un accord très intéressant avec un plateau de sushis.

Le nom de Thomas Bachelder vous est-il familier? Ce Montréalais d'origine est un vigneron dont on retrouve les traces en Oregon, en Bourgogne, ainsi qu'en Ontario. Je vous propose le Chardonnay, Péninsule du Niagara, Minéralité, Bachelder (Code SAQ: 12 610 025; 23,25$). C'est un vin blanc structuré et légèrement boisé, parfait pour la table. Tout comme l'indique son nom, il démontre, bien sûr, des notes minérales, mais aussi d'épices et de fruits à chair jaune. En bouche, il est d'une belle acidité et développe des saveurs de pâtisseries et de pain grillé. En accompagnement avec des fruits de mer ou une volaille, vous serez ravis.

Ma dernière suggestion est bien connue de la plupart des amateurs de vins, mais en discutant avec quelques personnes de mon entourage, j'ai réalisé qu'elle ne l'était pas de tous. Je me permets donc d'en parler pour ceux qui ne la connaissent pas encore. Il s'agit de la cuvée de la Vallée de l'Okanagan, Le Grand vin, d'Osoyoos Larose (Code SAQ: 10 293 169; 45$). Issu d'un assemblage inspiré de Bordeaux, c'est un vin riche, corsé et conçu pour la garde. Il présente des arômes de fruits noirs, d'eucalyptus et de café. En bouche, il est boisé et propose des tannins charnus qui se prolongent dans une longue finale. Ce vin est un classique à offrir en cadeau aux amateurs d'assemblage bordelais. De plus, il est actuellement disponible sous le millésime 2012, une année très bénéfique pour le Canada. En accord, ouvrez-le accompagné d'un filet mignon ou de toute belle pièce de viande rouge grillée. 

Santé!

Cette chronique vous revient

le mercredi 13 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer