Un vent d'Autriche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Bien qu'ils ne se bousculent pas sur nos tablettes, les vins d'Autriche gagnent en popularité et respirent le printemps à plein nez. Tout en fraîcheur et avec une belle complexité, ils retiennent l'attention des gens de l'industrie vinicole et suscitent un bel engouement.

L'Autriche est un petit pays producteur. Il correspond à seulement1 % de la production viticole mondiale. Elle se distingue, entre autres par son climat et ses variétés de raisins qui lui permettent d'offrir des vins de qualité se mariant très bien à table. Son climat s'apparente à celui de la Bourgogne ou de la Champagne, soit un climat frais. Tous les vignobles y sont concentrés à l'est du pays et si vous avez la chance de visiter la capitale, Vienne, vous y apercevrez plusieurs vignobles en plein centre-ville. En effet, Vienne correspond à l'une des régions vinicoles d'Autriche, ce qui est peu commun pour une capitale.

En ce qui à trait aux variétés de raisins, l'Autriche a choisi d'exploiter à leur plein potentiel ses raisins autochtones (variétés locales). Les vignerons autrichiens ont, bien sûr, tenté de cultiver des cépages tels que le cabernet sauvignon ou le merlot, pensant que c'était la voie de l'avenir. Cependant, depuis une dizaine d'années, soucieux de développer un caractère unique pour leurs vins, ils mettent plutôt l'accent sur les cépages autochtones (appelés aussi indigènes), pour notre plus grand plaisir !

L'Autriche produit environ 65 % des vins blancs, notamment à base de grüner veltliner, un cépage au caractère vif et épicé qui correspond au tiers du vignoble autrichien. Néanmoins, la production de vin rouge tend à augmenter depuis quelques années. Le cépage rouge le plus planté est le zweigelt. Ce terme contient le mot « deux » dans son nom, puisqu'il est issu d'un croisement entre deux autres cépages autochtones, soit le blaufränkisch et le sankt laurent. Le blaufränkisch est également un cépage très populaire d'Autriche. Les vignerons le décrivent comme leur bijou, reflétant très bien leur terroir.

En terme de style, les vins rouges autrichiens rappellent un peu le vignoble beaujolais. Ce sont des vins agréables, fruités et faciles d'approche. Plusieurs se démarquent par un beau caractère, des notes poivrées ainsi qu'un bel équilibre entre des tannins souples et une acidité rafraîchissante. Quant au potentiel de vieillissement, il peut s'avérer très prometteur pour certaines cuvées.

En découverte, je vous propose le Neusiedlersee, Pitti, Weingut Pittnauer (Code SAQ : 12 411 000 ; 18,55 $). Une touche de fruits noirs, des notes de cacao et d'épices vous charmeront dans ce rouge issu d'un assemblage mettant en valeur les cépages mentionnés ci-haut. En bouche, les tannins sont fondus, le vin offre un caractère boisé et une belle persistance qui donne le goût d'en redemander. C'est le vin à avoir sous la main lorsque votre menu n'est pas encore déterminé. Charcuterie, fruits de mer, volaille ou mijoté de bœuf, il est très polyvalent à table. Faites vite ! Les quantités sont limitées et c'est le cas d'ailleurs de plusieurs vins d'Autriche. Restez toutefois à l'affût, puisqu'il y aura sans doute d'autres arrivages prochainement.

Santé !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer